Pourquoi l'association Anaumic

logo

Cercle dans lequel il y a la carte du Cameroun (pour indiquer la dimension nationale du projet) et une personne aux yeux bandés (symbole de la déficience visuelle) assise devant un ordinateur portable. Tout autour du cercle on a l’abréviation ANAUMIC en grands caractères, suivie de sa définition en petits caractères.


POURQUOI L'ASSOCIATION ANAUMIC


Retour au Sommaire_



Etat des lieux


Au Cameroun, les personnes handicapées seraient estimées à plus de deux millions cinq cent mille, au regard des résultats officiels du 3ème recensement général de la population et de l’habitat publiés le 14 avril 2010.
Bien avant, les enquêtes réalisées par le Comité National de Lutte contre la Cécité (CNLC), en 2005, faisaient état d'environ 640.000 personnes déficientes visuelles réparties comme suit:
180.000 aveugles et 480.000 malvoyants.
Parmi ceux-ci, on compte les non-voyants et les malvoyants, les jeunes, les adultes et les personnes âgées.
Au regard des autres couloirs de communication qu’utilisent les aveugles, dont le braille, on reste surpris du taux d’analphabétisme qui ne cesse de grandir.
La Commission de la Solidarité Internationale (CSI) relevait en 2009 qu’au Cameroun, plus de six cent mille personnes souffraient de troubles liés à la vue, dont cent quatre vingt mille vivent dans la cécité totale.
Parmi elles, 62% étaient des analphabètes primaires, qui ne savaient ni lire, ni écrire, ni compter.
30% étaient des analphabètes secondaires, c'est-à-dire qu’elles ont été scolarisés, et même qu'elles ont exercé un emploi, mais, du fait de l'arrivée de la cécité, ne peuvent plus ni lire, ni écrire.

En rapport aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), leur accès par les déficients visuels demeure faible.
Dans la mesure où, sur 100 aveugles, seul 01 a accès aux TIC appropriées.
Cela non seulement parce que le matériel est certainement onéreux, mais aussi et surtout parce que la grande majorité de ces outils ne prennent pas en compte leur vocalisation.
Dans un autre sens, les déficients visuels, cibles principales de l’ANAUMIC, ne sont pas suffisamment sensibilisés sur les apports des TIC adaptées à leur handicap, et ne se forment pas en conséquence.
Par ailleurs, il faut relever que l’acquisition des connaissances quant à la maîtrise de l’outil informatique adaptée par les aveugles, se passe généralement bien, pour ceux qui s’y sont initiés.
En réalité, nous ne comprenons pas toujours pourquoi la technique de l'audiodescription ou de l'audiovision qui a fait ses preuves ailleurs comme en France, aux Etats-Unis en Afrique du Sud depuis une vingtaine d'années, n'a pas encore jusqu'ici été intégrée de manière significative aux moeurs des Camerounais.
Au niveau des familles au sein desquelles on trouve les aveugles, les parents semblent de plus en plus être informés de l'existence des moyens nouveaux voire innovant permettant de corriger le vécu des aveugles.
Mais on reste surpris de constater que ces parents portent toujours l'option de réussite en famille sur les enfants valides.
Ils font valoir là leur méconnaissance des apports du matériel informatique adapté aux aveugles. On assiste quotidiennement aux situations où les non-voyants sont considérés comme des perturbateurs lorsqu'ils sollicitent une assistance ou un accompagnement pour accéder à un renseignement ponctuel ou permanent.
En dépit des avancées technologiques, une bonne frange de non-voyants ne bénéficie pas de l'accès à l'information parlée ou audio décrite.



L'anaumic


L’ANAUMIC se présente comme une véritable interface spécifique au niveau national, pour répondre des questions relatives à toute réflexion sur l’approche handicap visuel des TIC.
Il s'agit pour elle, de mettre en exergue le lien incontournable qui existe de nos jours entre les TIC et l'autonomisation des déficients visuels de même que leur intégration sociale.
Il va sans dire que cet état des lieux des TIC chez les déficients visuels camerounais n’est pas reluisant.
Toutefois, on peut noter tout de même la prise en compte de la question par le Ministère des Affaires Sociales (MINAS), qui contribue de manière remarquable dans cette dynamique de l’accessibilité.
C’est ainsi que, dans les locaux du Collège de la Retraite à Yaoundé, se trouve l’unique unité de formation à cet effet, et placée sous le regard dudit Ministère.
Il serait impensable de ne pas évoquer le rôle de facilitateur de l’ANAC dans cette logique.
Dans les différentes OEuvres Sociales Privées (OSP), cette appropriation des TIC approche handicap visuel se développe, mais avec une vitesse assez lente.
Or, il s’agit ici de pouvoir, au-delà de l’ordinateur, inculquer une solide culture des TIC en général aux déficients visuels.
Car, il se trouve que lorsqu’on parle des TIC, c’est l’ordinateur qui apparaît le plus.
Pourtant les TIC touchent également le secteur de la téléphonie mobile, la vocalisation des ascenseurs, des horloges, des feux de signalisation, bref bon nombre d’appareil électroniques sont désormais rendus accessibles aux non voyants à travers leur simple vocalisation.
Malheureusement pour l’instant au Cameroun, c’est l’ordinateur vocalisé ou adapté qui semble être le plus connu de cette panoplie d’opportunités qui facilitent l’autonomisation des aveugles dans notre société.
Dès lors, la finalité de l’ANAUMIC est d’amener la grande majorité d’aveugles camerounais, des dix régions du Cameroun, à se saisir de cette nécessité qu’est l’appropriation des TIC convenables à leur handicap.
C’est là, nous semble-il, la raison d’être de l’ANAUMIC.
Les axes de notre intervention sont divers et variés, mais avec notre engagement, notre courage et notre optimisme, nous pensons pouvoir atteindre nos objectifs, et poursuivre notre marche vers un Cameroun des Grandes Réalisations, qui sera une société inclusive non seulement au plan social, mais aussi au niveau technologique.



Objectifs


L'ANAUMIC se fixe pour objectif général la recherche permanente des voies et moyens en vue de faciliter l'accès des déficients visuels à l'outil informatique adapté à leur déficience.



Objectifs spécifiques:


1. De promouvoir la prise en compte de l'approche handicap visuel dans les programmes scolaires ;
2. De favoriser l'acquisition pour ses membres du matériel informatique;
3. Favoriser l'épanouissement de ses membres.


Contact


POUR TOUTES VOS DEMANDES, REMARQUES OU SUGGESTIONS, ENVOYEZ UN E-MAIL A :


Association Anaumic_Cliquez ici :


Renseignements complémentaires au :
(+237) 243 56 70 34
699 48 06 88
674 73 57 56
691 83 87 81



Adresse Postale:
B.P. 159
YAOUNDÉ
Cameroun



Retour au Sommaire_