Comptes -Rendus

logo

Cercle dans lequel il y a la carte du Cameroun (pour indiquer la dimension nationale du projet) et une personne aux yeux bandés (symbole de la déficience visuelle) assise devant un ordinateur portable. Tout autour du cercle on a l’abréviation ANAUMIC en grands caractères, suivie de sa définition en petits caractères.


COMPTES -RENDUS


Retour au Sommaire_



Sur cette page, vous trouverez tous les comptes-rendus des différentes réunions et assemblée générales de l'association



Rapport de l’Assemblée Générale du 11 mars 2017




Introduction

Conformément au respect de ses statuts Et dans son souci de redynamisation, l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC), a tenu le 11 mars 2017 à Yaoundé, au lieudit Carrefour Obili (derrière Express Union), son Assemblée Générale.
Elle a réuni l’ensemble de ses membres, venus pour la plupart, des régions de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Centre ainsi que des sympathisants. Cette Importante rencontre avait deux axes majeurs à l’ordre du jour, à savoir :
a) L’Assemblée Générale extraordinaire avec pour centre des travaux la relecture des textes de base (statuts et règlements intérieur) ;
b) L’Assemblée Générale ordinaire consacrée au renouvellement des dirigeants de l’ANAUMIC.

Comment s’est déroulée cette journée combien dense ?


I. arrivée et installation des invités

C’est à 08h30 que les premiers invités ont faits leur arrivée. Après leur installation et quelques formalités d’usage, les travaux de cette Assemblée Générale, placés sous la présidence de M. Daniel Kengni Tiomo pouvaient dès lors commencer.
Ainsi, place a été cédée à la présentation et l’adoption de l’ordre du jour, suivie d’une prière de circonstance et l’exécution de l’hymne nationale.
a) Prière et exécution de l’hymne nationale
Mme. Silvice Tchouagoua, Délégué ANAUMIC antenne Mifi et Kounkhi, a confié les travaux entre les mains du Seigneur. Elle a remercié le Tout-Puissant d’avoir permis que les invités puissent se retrouver, afin de réfléchir sur l’avenir de l’ANAUMIC, tout en implorant sa présence pendant les travaux jusqu’à la fin. Elle à également eu une pensée pour la dame, voisine d’en face du lieu de la tenue desdits travaux, qui a perdu la vie, des suites d’un accident de la circulation quelques instants avant le début de l’Assemblée Générale. Juste après ce court moment de piété, s’en est suivi l’exécution de l’hymne national, repris en cœur par tous.
Après une présentation individuelle des participants présents, le président sortant, M. Daniel KENGNI TIOMO a pris la parole pour son mot de bienvenue.

b) Mot de bienvenue du président
Dans son propos introductifs, il a souhaité la bienvenue à tous. Puis, il a remercié chacun d’avoir fait le déplacement pour les travaux de cette Assemblée Générale, axée sur le prisme des TIC, tout en exhortant chacun à donner le meilleur de soi afin de contribuer à la construction et au développement de l’ANAUMIC.
Par la suite, il a fait une présentation non exhaustive des différentes activités menées durant les deux dernières années, avant de demander à tous d’avoir une pensée et d’œuvrer en faveur des frères de l’arrière pays. Afin que ces derniers puissent aussi s’arrimer aux Technologies de l’Information et de la Communication adaptées à leur handicape.
En invitant chacun à s’impliquer activement pendant les travaux, dans un esprit de concorde, de compréhension et un élan de contribution fécond, il a terminé son propos en souhaitant une fois de plus la bienvenue à chacun et que vive l’ANAUMIC. Sur ce, les travaux de l’Assemblée Générale pouvaient donc véritablement commencer, avec en prime la relecture des textes de l’ANAUMIC.


II. Relecture des textes de base de l’ANAUMIC
La première partie des travaux de ce jour s’est faite en Assemblée Générale Extraordinaire. Il était question pour les membres et sympathisants de l’ANAUMIC, de revisiter ses statuts et son règlement intérieur. Dans le but non seulement de repenser certaines dispositions de ces textes, mais aussi de permettre aux nouveaux membres de prendre connaissance de ceux-ci.
Durant une bonne partie de la journée, Pierre Christian Mballa, par ailleurs nouveau membre de l’ANAUMIC, s’est chargé de la lecture desdits textes. Dans un esprit de participation active, les membres présents ont apporté par leurs contributions constructives un nouveau souffle à la dynamique impulsée par l’ANAUMIC depuis sa création. Ainsi, certaines dispositions statutaires de l’ANAUMIC ont été modifiées, complétées et adoptées par l’assemblée. Il a été convenu de ce qui suit :
- Les réunions de l’Assemblée Générale se tiendront désormais au début et à la fin de chaque mandat. Toutefois, des Assemblée Générales Extraordinaire peuvent se tenir durant cette période ;
- La durée du mandat du bureau exécutif passe de 02 ans à 05 ans, renouvelable une fois. Toutefois, un bureau élu ne peut faire plus de deux mandats successifs;
- Le nombre des membres du bureau exécutif qui passe de 07 membres à 06 membres, et repartis comme suit :

- - Un président ;
- Un vice-président ;
- Un secrétaire Générale ;
- Un trésorier ;
- Un Secrétaire financier ;
- Un Chargé des projets et programme.

- - L’harmonisation des contributions qui passent de 500 francs CFA pour les aveugles et 1000 francs CFA pour les personnes valide et sympathisants à 1000 francs CFA par an.
Toutefois, chaque membre peut s’acquitter une seule fois de ses cotisations pour l’exercice du bureau exécutif en cours afin que celui-ci dispose des moyens nécessaires de mener ses actions et être jugé au terme de son mandat.
Cependant, les contributions spéciales restent d’actualité et seront évoquées en cas de nécessité. En outre, les membres du bureau exécutif sont tenus de faire une contribution mensuelle de 1000 FCFA.
Malgré la multitude de questions, propositions et suggestions en provenance des participants, auxquelles les membres du bureau exécutif sortant continuaient d’apporter des réponses et clarifications, la nécessité d’une pause s’est faite ressentir. Les travaux sont ainsi suspendus pour 30 minutes tel que prévus par l’ordre du jour. Cette transition va d’ailleurs permettre à chacun de respirer un moment avant d’entrer dans la seconde partie des travaux consacrée à l’Assemblée Générale ordinaire.




III. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE ÉLECTIVE

Cette deuxième partie de la journée s’ouvre à 13h45 par le propos introductif du président sortant. Utilisant les mots appropriés pour ce nouveau contexte de travail, sans perdre de temps, il présente pour adoption l’ordre du jour de l’Assemblée Générale ordinaire.
Après une légère modification, M. Robert Tadadjio, délégué régional de l’ANAUMIC pour la région de l’OUEST présente à son tour un exposé portant sur les technique de recherche de financements nécessaire au soutien des activités de l’ANAUMIC.

a) Exposé du délégué régional

D’entrée de jeu, il a demandé à chaque déficient visuel utilisateur du matériel informatique de capitaliser les acquis de sa formation en exploitant au maximum les ressources qu’offre l’informatique pour être productif.
Comme exemple, il a souligné les avantages qu’offre le logiciel Microsoft Excelle, qui permet de produire des documents tel que des bulletins de notes qui peuvent par la suite être proposés à certains établissements scolaire.
De même, avec l’informatique, le déficient visuel peut lui-même monter ses projets. Il a par la suite fait mention de certaines structures publique qui disposent de ligne budgétaire et capable de financer des projets comme ceux de l’ANAUMIC.
Il a citer entre autres, le ministère des petites et moyennes entreprises et celui de l’emploie et de la formation professionnel.
Pour ce qui est des entreprises privées, il a relevé cette disposition de la loi sur les impôts qui prévoit des allègements aux entreprises qui finance les projets à caractère social.
«Le bureau exécutif de l’ANAUMIC gagnerait à se rapprocher des entreprises et de leur proposer cette forme de collaboration» va-t-il ajouter. Il a terminé en ouvrant une fenêtre sur l’utilisation des téléphones accessible aux aveugles en présentant leur utilisation. S’en est suivi quelques minutes de questions réponse riches d’informations et qui vont permettre de passer au point suivant, portant sur la présentation du bilan du bureau exécutif.

b) Lecture du rapport d’activités/financier du mandat 2015-2016
Sur ce point, il est revenu au président sortant de présenter le bilan des activités menées au cours de l’exercice 2015-2016. Ainsi que le bilan financier, en lieu et place de la trésorière empêchée.
Au terme de cet exercice, l’on est entré dans la phase des débats. Les participants ont fait remarquer que le bilant financier ne faisait pas ressortir ce qui restait en caisse. Car, si les dépenses sont présentées, il faut également mentionner ce qui reste.
Aussi, l’assemblée a regretté l’absence de la trésorière souffrante, avant de s’interroger sur la crédibilité que peut avoir ce bilan financier en son absence, vu que le président ne dispose pas des pièces comptable. Réagissant à cette remarque, il a présenté toutes les pièces comptables à l’assemblé. Une fois cela fait, ce bilan du bureau exécutif sortant va être apprécié et adopté par toute l’assemblée.


c) Communication des responsables d’antenne


Mme. Silvice Tchouagoua, Délégué départemental pour la Mifi et le Kounkhi, a fait une communication sur les activités menées dans son ressort de compétence. «Nous avons sensibilisé plusieurs aveugles sur l’informatique» a-t-elle déclaré avant de présenter les difficultés auxquelles ils font face notamment l’absence d’un ordinateur pour la formation de ceux des aveugles qui souhaite se formés.
En somme, de nombreux nom-voyants de ces deux départements et au-delà sont intéressés par les TIC adaptées, mais font face à l’épineux problème de l’absence de matériel pour leur formation.

A sa suite, Peter Ngong Tonain, le représentant de l’ANAUMIC dans la région du Sud-Ouest a présenté à son tour, les activités menées de ce côté. Elles se résument en la sensibilisation, la formation et l’assistance technique des aveugles.


IV. Mise sur pied de la commission électorale et début des élections


Il était question de mettre une commission électorale sur pied afin de procéder à l’élection du nouveau bureau exécutif de l’ANAUMIC. C’est ainsi que sont désignés les membres de la commission électorale. Après le contrôle de la légalité des élections, la liste unique présentée par Daniel Kengni Tiomo est élue par acclamation. Le nouvel exécutif national de l’ANAUMIC pour les cinq prochaines années. Cette liste est composée comme suit :

Noms et prénoms Poste Observation Profession
KENGNI TIOMO Daniel Président Aveugle Travailleur Social, Formateur des formateurs en IADV
KENFACK NGATSI Carine Vice-Présidente Clairvoyante Professeur des Lycées d’Enseignement Général, TIC
TCHUENTÉ Léonel Joël Secrétaire Général Aveugle Licencier en Communication d’entreprise
ATANGANA Pierre Michel Aveugle Trésorier Professeur des Lycées et d’Enseignement Général, Économie
AGONWI NON Eveline Secrétaire financier Aveugle Licencier en Sociologie de population et développement
KENNE Urbain Serge Chargé des projets et des études Clairvoyant Doctorant en Sociologie de population et développement


A la suite de ces élections, le nouveau président a pris la parole pour remercier l’assemblé au sujet de la marque de confiance renouvelée en lui. Il l’a fait tout en présentant la politique générale de son mandat.
Il a par ailleurs invité tous ses collaborateurs à plus de disponibilité quant aux services à rendre à l’ANAUMIC pour le bien des aveugles camerounais.
Il a également procédé séance tenante, à des nominations tel que présentées en annexe.

Conclusion
A la fin des travaux, une collation a été offerte à tous les membres présents. On pouvait donc passer aux échanges et prises de contactes entre Les nouveaux et anciens membres de l’ANAUMIC. C’est à 17h35 que le rideau est tombé sur cette dense journée de travail, et était venu le moment de la séparation, avec le sentiment lisible sur les visages et dans les voix d’un devoir accomplis.





Fait à Yaoundé le 05 avril 2017


Le Secrétaire Générale

Le Président.

Léonel Joël TCHUENTE

KENGNI TIOMO Daniel



RAPPORT D’ACTIVITÉS ET FINANCIER EXERCICE 2015 - 2016-mars 2017


« Briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC »

I. Introduction

En ce mandat marquant sa septième et huitième année d’existence, l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC), a fait un grand bond en avant dans son combat pour la réduction du fossé numérique entre aveugles et malvoyants d’une part et Technologies de l’information et de la communication (TIC) d’autre part.
Cet exercice allant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2016 a été meublé par plusieurs actions. Le travail dense, effectué avec engouement, détermination et engagement par l’équipe parvenue en fin de mandat, a permis d’éclairer une bonne frange de la population camerounaise sur l’état des lieux des TIC accessibles aux déficients visuels ainsi que sur les défis à relever pour que ceux-ci tirent le meilleur partie des technologies numériques pour s’intégrer harmonieusement dans la société contemporaine.
Au terme de ce parcours il convient de passer en revue les activés réalisées et d’explorer les sentiers du futur pour une société camerounaise résolument tournée vers l’inclusion numérique des personnes en situation de handicap en général, et des non voyant en particulier.

II. Les activités statutaires

Durant le mandat qui s’achève, le bureau exécutif a continué à travailler dans un esprit de solidarité et d’abnégation conformément aux dispositions statutaires, en honorant les réunions prévues. Au total, une assemblée générale a été organisée et trois réunions du bureau exécutif se sont tenues.
Notons que si l’observance desdites dispositions a été rigoureuse en 2015, les rencontres n’ont pas connu la même régularité au cours de l’année 2016.
Pour ce qui est de cette année, elle s’est achevée par la tenue le mercredi 28 décembre 2016, de la réunion bilan du Bureau exécutif, rencontre ayant permis à ce bureau de passer en revue toutes les activités menées pendant les deux années de son mandat. Ainsi, un dénombrement suivi d’une évaluation desdites activités a été fait, avec en bonne place la tenue de l’atelier régional de formation, de vulgarisation et de sensibilisation des aveugles de l’Ouest à Bandjoun sur les prouesses des TIC, et l’organisation du tout premier forum national sur les TIC accessibles chez les aveugles camerounais des 31 août et 1er septembre 2016 à Yaoundé.

1. Les ateliers de sensibilisation et de formation

Dans cette rubrique, il s’agit de passer au peigne fin les deux principaux aspects qui ont meublé les activités d’information, d’éducation et de communication conduites par l’ANAUMIC au cours des deux années écoulées. Il s’agit notamment de l’atelier de sensibilisation et de formation tenu à Bandjoun, du Forum de Yaoundé sur les TIC accessibles et des instances de socialisation au numérique inclusif créés au cours du mandat.

1.1. L’atelier de Bandjoun sur les TIC accessibles

En droite ligne de la thématique de ce deuxième mandat qui se proposait, à la suite du premier, de : « Briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC », le volet opérationnel de notre vie associative s’est matérialisé par l’organisation d’un atelier régional de sensibilisation, de formation et de vulgarisation des TIC accessibles aux aveugles. Celui-ci a eu lieu au mois d’août 2015, dans la ville de Bandjoun, à l’Ouest Cameroun et a vu la participation de plus d’une dizaine de déficients visuel venant du Nkoung-Khi et ses environs. Ceux-ci ont été extirpés de l’abîme de l’ignorance vis-à-vis des TIC, consacrant ainsi un succès de plus dans l’atteinte de nos objectifs.

1.2. Le Forum national sur les TIC accessibles

En 2016, plus précisément les 31 août et 1er septembre 2016, l’ANAUMIC a poursuivi la dynamique de son ascension par l’organisation du tout premier forum national sur les TIC accessibles, à l’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé. Cette activité a été précédée de sept réunions préparatoires, qui se sont tenues au rythme des quinzaines. Au regard du caractère dense de ce forum national, toutes les énergies à l’ANAUMIC y ont été placées. Cette activité phare de notre association a donné lieu à la production d’un rapport assorti de recommandations pour toutes les parties prenantes, à savoir le Ministère des Affaires Sociales (MINAS), le Ministère des Postes et Télécommunications (MINPOSTEL), les ministères en charge de l’éducation, les œuvres sociales privées et les médias.

1.3. Autres instances de réflexion

Dans le cadre du mandat finissant, quelques innovations ont été enregistrées dans le calendrier d’activités de l’ANAUMIC. Dans cet ordre d’idées, deux actions sont à relever: d’abord la célébration, pour la toute première fois, de la fête de l’Internet, au mois de juin 2015. A cet effet, une séance d’échange assez relaxe, organisée au domicile de notre Commissaire aux comptes, nous a permis d’exalter les vertus de la connectivité au réseau Internet chez les aveugles. Pendant cette journée, l’usage pratique des téléphones par nos membres a permis de persuader ceux qui en doutaient encore. Ce moment d’épanouissement a ainsi favorisé un partage d’expériences sur les évolutions technologiques en matière de TIC accessibles.

Par ailleurs, le concept des Rencontres d’Echanges et d’Informations sur les Technologies de l’Information et de la Communication Accessibles aux Aveugles (REITICAA), a été inauguré le 31 octobre 2015. Son lancement a eu lieu au siège du Groupe d’Action pour la Promotion des Personnes Handicapées (GAPPH), au quartier Nkoleton à Yaoundé. Bien qu’elle n’ait pas fait long feu, cette plateforme de socialisation des membres et sympathisants aux TIC accessibles et d’échange d’informations avec les hommes de médias, a été une initiative saluée par l’ensemble des participants.

1.4. Une forte implication des médias

Pour rendre nos activités à la fois visibles et retentissantes les médias ont été régulièrement impliqués. Il s’agit ici de saluer la forte mobilisation du Poste national de la CRTV, de CRTV Centre et FM 94, CRTV Ouest à Bafoussam, de Canal 2 International, de Camnews24, entre autres, dans la médiatisation des activités de notre tout premier forum national sur les TIC accessibles aux aveugles camerounais. Il nous revient de saisir cette occasion pour exprimer notre gratitude infinie à tous les organes de presse qui nous ont apporté leur soutien en 2015 et 2016.

III. Activités de Plaidoyer

Le volet plaidoyer a été marqué lui aussi par certains succès surtout au cours de l’année 2016. Dans ce chapitre la première action d’éclat est l’audience décrochée avec monsieur Ntep Albert au nom de Madame le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’innovation (MINRESI), Chef de la Cellule informatique du MINRESI.
Celle-ci a eu lieu le 29 juin 2016. Il s’est agi pour le président de l’ANAUMIC et de son Chargé de projet de discuter avec ce responsable sur les chantiers de la collaboration entre notre association et ce ministère. Les doléances formulées ont par exemple concerné la possibilité d’ouvrir le Centre multimédia du MINRESI aux aveugles et créant au moins un poste inclusif.
Comme une cerise sur le gâteau, nous avons clôturé l’année 2016, par une reconnaissance de notre dynamisme par le Ministère des Affaires Sociales. Ainsi, par l’entremise de son président, l’ANAUMIC a été retenue pour représenter l’ensemble de la communauté nationale des personnes handicapées, se servant de leur porte parole. Pour délivrer le « mot » desdites personnes, à l’occasion de la célébration de la 25ème édition de la Journée Internationale des Personnes Handicapées, tenue en décalage au Cameroun, le 06 décembre 2016 au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé.
Et ce n’était pas tout. Car, l’ANAUMIC a également participé activement à ces festivités. Par l’occupation d’un stand, dans lequel elle a eu à présenter ses nombreuses réalisations de terrain. Par la même occasion, elle a saisi cette opportunité pour échanger les contacts avec les nombreux visiteurs, au premier rang desquels Madame le Ministre des Affaires Sociales. Des dépliants ont été distribués à l’occasion. L’ANAUMIC a également été invitée à prendre part, au mois d’octobre 2016 dans la salle des conférences de la CNPS, aux travaux du tout 1er salon des éducateurs spécialisés dans l’encadrement des apprenants déficients auditifs et visuels.
En outre, ce mandat a également connu l’aboutissement heureux de la Convention entre notre association et la Fondation Orange Cameroun, laquelle a rendu possible le renouvellement des équipements de formation du Centre Sous-régional de Formation à l’Informatique Adaptée à la Déficience Visuelle (CFIADV), soit trois ordinateurs complets flambant neufs. Cet aboutissement heureux a eu lieu le 19 mai 2016.
Pour finir, le bureau exécutif a initié un plaidoyer auprès du service de Coopération turc au Cameroun pour l’accompagnement de ses activités. Celui-ci augure des perspectives alléchantes à moyen ou long terme.

IV. Appuis externes

Pour la réussite des activités programmées dans l’agenda de cette deuxième année de notre mandat, nous avons bénéficié du soutien matériel et financier de certaines institutions et personnes de bonne volonté.
Il s’agit de la Délégation Départementale des Affaires Sociales pour le Nkoung-Khi qui a mis à notre disposition une salle et des chaises pour la tenue de l’atelier sur les TIC, de l’Hôtel Djeuga Palace pour l’offre gracieuse de la salle qui a abrité notre forum national sur les Tic accessibles.
C’est également le lieu de saluer les apports multiformes de nombreux autres donateurs anonymes qui nous ont soutenu pendant la réalisation de nos activités. Ces divers appuis ont été déterminants dans le déploiement régional de nos formateurs, dans leur hébergement et leur nutrition ainsi que dans la mobilisation de la logistique y afférente. Mais il faut reconnaître qu’au demeurant, notre parcours ne s’est pas fait sans anicroche.

V. Difficultés rencontrées et perspectives

La mise en œuvre du plan d’actions pour l’exercice 2015-2016 a permis de faire des avancées notoires , mais nous avons également été confrontés à des barrières qui ont freiné notre élan vers les activités innovantes telles que les REITICAA.
Ces difficultés tiennent aussi de l’insuffisance de moyens matériels et financiers pour l’organisation des ateliers de sensibilisation. Comme à l’accoutumée, plusieurs domaines ont été concernés : la logistique, l’épineux problème du manque de siège.

a) Manque de moyens financiers et logistiques

La volonté qui nous anime ne saurait faire long feu s’il n’existe pas de moyens financiers et matériels pour mener à bien nos missions. Pendant cet exercice, nous avons continué à faire face au manque d’argent et d’ordinateurs pour l’animation de nos ateliers.
Au plan financier, on a observé une léthargie chez les membres en ce qui concerne les contributions individuelles et les contributions spéciales.
Au niveau technique et logistique, des deux ordinateurs portables acquis pendant le mandat précédent, un seul est encore en bon état à ce jour. Aussi, les quatre claviers standards acquis dans la même période sont insuffisants pour meubler nos démonstrations durant la formation.
En revanche, nous avons acquis au cours de ce mandat quatre écouteurs et un onduleur. Toutefois, un autre problème mérite d’être mentionnée, celui du manque de rétroprojecteur utile à nos séances de projection des films audiodécrits, ainsi que de lecteur/enregistreurs, de téléphone et de magnétophone adaptées pour réaliser par nous-mêmes nos propres supports vocalisés, reste l’une de nos faiblesses au plan matériel.

b) Absence de siège

L’ANAUMIC souhaite être autonome quant à l’utilisation d’un cadre pour mener ses activités. Jusqu’ici, les locaux du Collège Christian Renaissance School au quartier Obili, et le domicile des membres ont continué à nous être accordés gracieusement pour la tenue de nos différentes rencontres. Mais, en termes de perspectives, notre vœu le plus cher est l’aménagement d’un site propre à l’ANAUMIC, qui deviendra à terme un Technopôle d’informatique adaptée aux aveugles camerounais. Nous restons à cet effet, ouvert à toute offre généreuse provenant des âmes de bonne volonté. Il est aussi question de poursuivre les activités de sensibilisation dans les régions non encore parcouru comme celles du Nord, de l’Est, du Sud du pays, entre autres.

VI. Conclusion

Pour conclure, il convient d’emblée de souligner que le nombre de membres, de sympathisants et de visiteurs s’est accru au courant des années 2015 et 2016. Ainsi, 16 aveugles ont rejoints la philosophie de l’ANAUMIC, 08 sympathisants/guides sont désormais disponibles pour un accompagnement quelconque, notre compteur de visite sur le site Internet de l’ANAUMIC a atteint le pic de 1727 visiteurs en date du 10 mars 2017. La note de cette satisfaction est couronnée par la demande de nombreux aveugles qui n’ont eu de cesse à solliciter la descente de l’ANAUMIC dans leur circonscription respective.
Au terme de ce mandat, le bureau exécutif, au nom de tous les membres, tient à exprimer sa gratitude à tous ceux qui, de près ou de loin ont permis à nos cibles et à leurs familles de connaître le bonheur que réserve l’accès aux TIC adaptées aux aveugles.
La tâche n’a certes pas été facile, mais avec notre volonté légendaire, nous avons continué à œuvrer pour « briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC». Nous avons la ferme conviction que les non voyants camerounais sont de plus en plus conscients de l’importance des TIC dans leur vie.
De plus, au plan interne, la tournée effectuée en région a favorisé l’enrichissement de nos membres et une amélioration de leur maîtrise du sujet au cœur de tous nos combats. En termes de perspectives, il s’agira de préserver les acquis, d’étendre les activités de sensibilisation à d’autres localités où la fracture numérique est flagrante et d’initier des actions de plaidoyer auprès des institutions de formations de tous les niveaux d’enseignement (primaire, secondaire et supérieur) dans lesquelles la réalité de l’informatique adaptée aux aveugles n’est pas encore la chose la mieux partagée.
Notre espoir pour le mandat à venir est aussi dans le fait d’espérer plus de responsabilité chez les membres en ce qui concerne le paiement de leurs contributions statutaires pour la bonne marche de l’association.

VII. Remerciements

L’œuvre accomplie par l’ANAUMIC au cours de ce mandat a été rendue possible grâce aux efforts conjoints des membres et des partenaires qui jusqu’ici ne ménagent aucun effort pour le rayonnement de cette association. C’est le lieu pour le bureau exécutif de leur exprimer sa gratitude infinie.
Cette reconnaissance va notamment à l’endroit de tous les membres du bureau, collaborateurs, qui ont chaque fois puisé l’énergie nécessaire aux fonds d’eux-mêmes pour que le mandat se termine après de multiples activités réalisées. Cela n’a pas été aisé, au regard de la modicité des moyens dont l’ANAUMIC a disposé. Par ailleurs, dans l’élan admiratif des succès remportés çà et là, il a adressé de vifs remerciements à tous ceux qui, de près ou de loin, ont œuvré pour l’atteinte des objectifs fixés depuis janvier 2015, à savoir : les membres du bureau exécutif, les délégués d’antennes, les guides/lecteurs/accompagnateurs/interprètes et les bienfaiteurs. De manière spéciale, au couple DEBOT, l’ANAUMIC adresse ses vibrants remerciements pour le soutien immense quant à la régularité dans la mise à jour du site Internet.





Fait à Yaoundé, le 11 mars 2017.




Le Chargé des Projets

Le Président

Urbain Serge KENNE

Daniel KENGNI TIOMO





RAPPORT D’ACTIVITÉS ET FINANCIER EXERCICE 2014-décembre 2014



« Briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC »



SOMMAIRE:
1. Introduction
2. Les activités statutaires
3. Les ateliers de sensibilisation, de formation et de plaidoyer
4. Le suivi/dépannage des outils des membres
5. Appuis externes………………...
6. Difficultés rencontrées et perspectives
7. Conclusion
8. Rapport financier 2014.


1. Introduction

L’exercice 2014 deuxième année du mandat en cours à l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC), a été meublé par plusieurs actions. Le bureau élu le 12 janvier 2013 avec comme président Daniel KENGNI TIOMO, a donné le ton du dynamisme de la nouvelle équipe devant conduire l’Association pour un mandat de deux (02) ans.
Le travail dense, effectué avec enthousiasme, détermination et engagement par l’équipe actuelle, a permis d’enrichir non seulement nos cibles et nous-mêmes, mais aussi et surtout la communauté nationale entière. A la fin du parcours de l’exécution des activités prévues pour le mandat 2013 - 2014, le présent rapport d’activités, revient sur l’essentiel de nos missions menées en 2014.
2. Les activités statutaires

En ce qui concerne les activités statutaires, il convient de relever qu’au courant de l’année 2014, dans un esprit de convivialité et d’abnégation habituel, les différentes rencontres prévues par les statuts de l’ANAUMIC se sont tenues.
Il s’agit notamment de l’Assemblée générale et des réunions du bureau exécutif. En effet, l’année s’est ouverte par la tenue, dès le 1er février 2014, d’une session ordinaire de l’AG de l’ANAUMIC qui a vu la participation d’une vingtaine de membres.
Dans la foulée, deux (02) réunions du bureau exécutif se sont également tenues au cours de l’exercice 2014 respectivement le 28 mai et le 30 novembre, dans le but de plancher sur les activités menées précédemment et de se projeter sur celles à venir.
A l’issue de ces instances, le bureau exécutif par la plume de son président, a rendu opérationnelles toutes les recommandations et les idées convergentes issues de ces travaux dont les rapports ont été régulièrement publiés sur le site Internet de notre association. Dans le même ordre d’idées, ils ont été adressés sous forme de correspondances à diverses personnalités de la république afin d’appeler leur attention sur l’importance des TIC accessibles aux aveugles.
3. Les ateliers de sensibilisation, de formation et de plaidoyer

Dans cette rubrique, il s’agit de passer en revue les deux principaux aspects qui ont meublé les activités phares de l’ANAUMIC au cours de l’année écoulée. Il s’agit notamment des ateliers de sensibilisation et de formation et des sorties à ranger dans le registre du lobbying.

3.1 Sensibilisation et formation

Pour ce qui est de cet axe, il est à préciser que la thématique générale de notre mandat était : « Briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC ». Pour mener à bien cette tâche, le premier chantier a consisté au déploiement médiatique de l’ANAUMIC en amont des ateliers de formation.
A la faveur de nos sessions de formations, nous avons, autant que faire se peut, contribué à vulgariser les TIC adaptées aux aveugles, en réduisant par ricochet la fracture numérique qui sévit dans le milieu des personnes en situation de handicap.
Ainsi, deux (02) ateliers de sensibilisation et de vulgarisation des TIC ont été organisés, dans les villes de Yaoundé et de Monatélé respectivement du 24 au 25 février, puis du 5 au 6 août 2014.

Dans l’ensemble, vingt (20) non voyants ont été extirpés de l’abîme de l’ignorance vis-à-vis des TIC, consacrant ainsi un succès de plus dans l’atteinte de nos objectifs. Ces chiffres méritent d’être revus à la hausse si l’on tient compte des autres non voyants qui ont été indirectement sensibilisés par nos relais médiatiques.
Toujours au chapitre de la sensibilisation, l’ANAUMIC a activement pris part à la célébration de la 23ème édition de la Journée Internationale des Personnes Handicapées, sous le thème : « Développement durable : la promesse de la technologie ».
A cet effet, des dépliants ont été distribués aux différents invités à leur passage devant l’espace occupé par l’ANAUMIC au grand stand des expositions, consacré aux associations et Œuvres sociales publiques et privées. L’une des invités et la plus honorable, était madame le Ministre des Affaires sociales.
Par ailleurs, dans le but de fédérer ses actions à celles des autres associations opérant à titre bénévole, deux membres de l’ANAUMIC ont pris part au séminaire de renforcement des capacités en leadership en motivation personnelle, organisé conjointement par l’Association des Acteurs de développement et les Délégués du Cameroon Leadership Academy (CLA) de Yaoundé, le 5 décembre 2014 dans la salle des handicapées de l’Université de Yaoundé I.
Dans le même ordre d’idées, deux membres de l’ANAUMIC ont participé à l’Atelier National de validation du document de politique de solidarité nationale au Cameroun, organisé les 15 et 16 décembre 2014 au Palais des Congrès de Yaoundé par le MINAS.

3.2 Plaidoyer médiatique actif
Pour rendre plus visible et retentissant l’action de l’ANAUMIC, la première conférence de presse de notre association a été organisé le 4 septembre 2014 dans l’enceinte du prestigieux Collège de la Retraite de Yaoundé.
A cette occasion, il était question de présenter aux hommes et femmes des médias les enjeux de l’informatique adaptée à la déficience visuelle. Au total, 16 structures médiatiques de la presse écrite et audiovisuelle ont répondu favorablement à l’invitation de notre association.
A l’issue de cet événement très couru, le relais a été effectivement assuré. Le rapport détaillé de ladite conférence est également disponible sur notre site Internet qui est régulièrement mis à jour, grâce à l’appui incommensurable de nos amis de France. Il nous revient de saisir cette occasion pour leur exprimer notre gratitude infinie ainsi qu’à tous les organes de presse qui nous ont apporté leur soutien.

4. Le suivi/dépannage des outils des membres

En guise d’activités visant l’assistance régulière et de proximité de nos membres, il faut signaler que ceux inscrits ont bénéficié de l’accompagnement et de l’aide techniques du bureau exécutif de l’ANAUMIC.
A cet effet, l’ANAUMIC s’est dotée de deux (02) ordinateurs portables pour la bonne marche de ses activités. Aussi, certains aveugles ont bénéficié de la maintenance de leur matériel et de l’assistance à l’installation des programmes appropriés, notamment JAWS (VD) et NVDA.
En dehors de ces derniers, d’autres membres ont bénéficié d’une assistance en termes de dépannage à distance (via téléphone/Skype). Pour rendre cette rubrique archivable, une fiche de suivi a été mise au point.

5. Appuis externes

Pour la réussite des activités programmées dans l’agenda de cette deuxième année de notre mandat, nous avons bénéficié du soutien financier de deux entreprises citoyennes et solidaires. Il s’agit en l’occurrence de la Fondation Orange Cameroun, à hauteur de 200 000 FCFA et de la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures (CSPH), à hauteur de 600 000 FCFA.
De nombreux autres donateurs anonymes nous ont soutenus pendant la réalisation des ateliers de formation tenus en 2014. Ces divers appuis ont été déterminants dans le déploiement régional de nos formateurs, dans leur hébergement et leur nutrition ainsi que dans la mobilisation de la logistique y afférente.
Mais il faut reconnaître qu’au demeurant, notre parcours n’a pas été exempt de difficultés.

6. Difficultés rencontrées et perspectives

Pendant l’exécution du plan d’actions prévu pour l’exercice 2013-2014 il y a eu certes des avancées, mais nous avons également été confrontés à des barrières de nature à freiner notre marche vers l’émergence.
Que ce soit à Yaoundé ou à Monatélé, les difficultés rencontrées au niveau de l'organisation et les obstacles relatifs à l'accès des non-voyants aux TIC étaient identiques. Ils tiennent notamment à notre incapacité actuellement à répondre aux besoins des non-voyants sensibilisés en matière d’appui en ordinateur équipé d’une synthèse vocale, et bien d’autres accessoires, pour un usage autonome et privé.
Néanmoins, il était nécessaire de faire ce travail de terrain qui nous a permis de nous expérimenter davantage.
a) Manque de logistique

La volonté qui nous anime ne saurait faire long feu s’il n’existe pas de moyens en termes d’organisation matériel pour mener à bien nos missions. Pendant cet exercice, nous avons continué à faire face au manque d’ordinateurs pour l’animation de nos ateliers, en dépit de l’achat de deux ordinateurs portables et de quatre claviers standards pour meubler nos démonstrations durant la formation.
Dans le même ordre d’idées, le problème du manque de rétroprojecteur utile à nos séances de projection des films audiodécrits, ainsi que de lecteur/enregistreurs, de téléphone et de magnétophone adaptées pour réaliser par nous-mêmes nos propres supports vocalisés reste l’un des tallons d’Achille de notre association.

b) Absence de siège

L’ANAUMIC souhaite être autonome quant à l’utilisation d’un cadre pour mener ses activités. Jusqu’ici, les locaux du Collège Christian Renaissance School au quartier Obili, ont continué à nous être accordés gracieusement pour la tenue de nos différentes rencontres.
Mais, notre vœu le plus cher est l’aménagement d’un site propre à l’ANAUMIC, qui deviendra à terme une Technopole d’informatique adaptée aux aveugles camerounais. Nous restons à cet effet, ouvert à toute offre généreuse provenant des âmes de bonne volonté.

7. Conclusion

Au terme du présent rapport, qu’il nous soit permis d’exprimer toute notre gratitude à tous ceux qui, de près ou de loin ont permis à nos cibles et à leurs familles de connaître le bonheur que réserve l’accès aux TIC adaptées aux aveugles.
La tâche n’a certes pas été facile, mais avec notre volonté légendaire, nous avons continué à œuvrer pour « briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC».
Nous avons la ferme conviction que les non voyants camerounais sont de plus en plus conscients de l’importance des TIC dans leur vie. De plus, au plan interne, les différentes tournées effectuées en région et dans les départements du pays renforcent non seulement l’expérience mais aussi la maîtrise du sujet par l’équipe de l’ANAUMIC.
En termes de perspectives, il s’agira de préserver les acquis, d’étendre les activités de sensibilisation à d’autres localités où la fracture numérique est flagrante et d’initier des actions de plaidoyer auprès des institutions de formations de tous les niveaux d’enseignement (primaire, secondaire et supérieur) dans lesquelles la réalité de l’informatique adaptée aux aveugles n’est pas encore la chose la mieux partagée.




Le Secrétaire Général

Le Président


TCHUENTE Leonel

Daniel KENGNI TIOMO



4. Rapport financier 2014.


Tableau I : Des entrées financières

Nature Montant (en FCFA)
Contributions statutaires des membres 43 100
Appui CSPH 600 000
Appui Fondation Orange Cameroun 200 000
Apport personnel président ANAUMIC 18 500
Apport personnel SG ANAUMIC 8140
Apport personnel SGA ANAUMIC 14 000
Apport personnel Chargé des projets 13 500
Apport trésorière 10 000
Contribution antennes ANAUMIC 24 000
Total 931 240
Tableau II : Dépenses réalisées

Nature Montant (en FCFA)
Communication 135 000
Secrétariat/Logistique 465 040
Restauration ateliers de sensibilisation 56 900
Repas des réunions du Bureau exécutif 57 800
Transport 184 200
Dépenses diverses 22300
Total 921 240


* Ces dépenses sont assorties des pièces comptables ci-jointes et sont constituées comme suit :
- Communication : 35 pièces
- Secrétariat : 18 pièces
- Transport : 6 pièces
- Restauration : 45 pièces.
Il ressort des tableaux I et II que le solde en caisse en fin d'exercice 2014est de : 931 240 – 921 240 = 10 000 F CFA (soit dix mille Francs CFA).


NB : Pour sécuriser les fonds de l’ANAUMIC, un compte bancaire a été ouvert au Crédit Communautaire d’Afrique (CCA). Il est accessible au numéro : 29 00 84 72 30 201.




La trésorière

Le commissaire aux comptes


Martine ATANGANA MENGUE

Rahinatou MOFIRO




RAPPORT DE LA QUATRIEME RÉUNION DU BUREAU EXÉCUTIF TENUE DANS LES LOCAUX DU CENTRE SOUS -RÉGIONAL DE FORMATION A L'INFORMATIQUE ADAPTÉ A LA DÉFICIENCE VISUELLE DE YAOUNDÉ SITUÉ DANS L'ENSEIGNE du COLLEGE DE LA RETRAITE (mercredi 28 mai 2014)



Introduction
La quatrième réunion du bureau exécutif de l’ANAUMIC s’est tenue le mercredi 28 mai 2014 dans les locaux du Centre Sous Régional de Formation en Informatique Adaptée à la Déficience Visuelle (CFIADV) sis au Collège de la retraite de Yaoundé et avait comme point majeur à l’ordre du jour, l’évaluation des activités menées au cours des trois mois écoulés ainsi que des perspectives pour les mois à venir.
Etaient présentes à cette réunion les personnes ci-après :
1. Daniel KENGNI TIOMO, Président ;
2. Leonel Joël TCHUENTE, Secrétaire Général ;
3. Rose AKAME, Secrétaire Général adjointe ;
4. Martine ATANGANA MENGUE, Trésorière ;
5. Urbain Serge KENNE, Chargé des Projets.


I- Ordre du jour
Les points inscrits à l’ordre du jour de cette séance étaient les suivants :
- Mot de bienvenue du président
- Bilan des activités
- Perspectives
- Conclusion et divers

II- Synthèse des discussions
II.2- Mot du Président
La réunion démarre par les propos liminaires du Président qui remercie chacun des membres présents d’avoir répondu favorablement à son invitation.
Il poursuit son intervention en relevant que l’ANAUMIC est sur la bonne voie au vu des activités déjà réalisées et ce, malgré les difficultés rencontrées.
Il indique qu’avec ses projets futurs, cette association va davantage s’affirmer sur la scène nationale, voire internationale.
C’est également l’occasion pour lui de rappeler l’ordre du jour de la réunion comme sus cité, avant de passer la parole au Secrétaire Général pour le bilan des activités des trois mois écoulés.

II.2- Bilan des activités
Le Secrétaire Général, Leonel Joël TCHUENTE, va faire un rappel des activités ponctuelles réalisées durant les trois derniers mois notamment.
Il s’agit notamment de la préparation de l’atelier de sensibilisation et de formation à l’IADV dans la ville de Monatélé, le suivi des courriers adressés à certaines structures, un courrier adressé à la Caritas de la Paroisse St Paul de Ndzong Melen, entre autres.
A sa suite, la parole sera donnée à Urbain Serge KENNE pour la lecture du dernier rapport du bureau exécutif ainsi que celui de la dernière Assemblée générale. Au terme de cette lecture, on s’est penché sur les perspectives, après validation à l’unanimité desdits rapports.

II.3- Perspectives
Pour ce qui est des perspectives, les activités suivantes ont été retenues :
1. Relancer la fondation Orange-Cameroun dans deux semaines, dans le cadre de la convention de renouvellement de l’équipement informatique du CFIADV, si jusque-là elle ne se manifestait pas ;
2. Rencontrer Madame Erica, Secrétaire particulière du président d’honneur (X-net Phone) pour lui parler de l’organisation prochaine d’une conférence de presse ainsi que notre souhait de rencontrer le président d’honneur ;
3. Le déplacement de Martine MENGUE pour Mfou en vu de l’organisation d’un atelier dans cette ville ;
4. Le dépôt d’un courrier à la CNPS ;
5. La tenue de l'atelier de Monatélé.
Après l’évaluation de ces différentes activités, un état financier a été réalisé. La trésorière Martine MENGUE nous a également fait part de l’état des caisses de l’ANAUMIC qui sont vides.

II.4- Conclusion et divers
Au terme de cette réunion, c’est sous une ambiance chaleureuse que nous nous sommes séparés en prenant rendez-vous à une date qui reste encore à déterminer. Aucun divers n’a été enregistré.


Le Secrétaire Général, Leonel Joël TCHUENTE




RAPPORT DE LA TROISIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ANAUMIC – Exercice 2013-2014 (Yaoundé-Obili / Christian Renaissance School/samedi 1er février 2014)


1- Introduction

La troisième assemblée générale de l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC) pour le compte de l’exercice 2013-2014 s’est tenue dans l’enceinte du Collège Christian Renaissance School, sis au quartier Obili (Yaoundé), le samedi 1er février 2014 à partir de 10h24. La séance était présidée par M. Daniel KENGNI TIOMO, président de cette association.

2- Participants

Prenaient part à cette réunion les membres du Bureau Exécutif de l’ANAUMIC ainsi que les membres du bureau élargi, quelques délégués, les membres et les sympathisants. Il s’agit notamment de :

- NOUTEP PETGA Aude Michel, sympathisante, Yaoundé.
-MVOE Mirabelle, sympathisante,Monatélé.
-BONFEU Eric Michel, Membre, Yaoundé.
-DONFACK NGUEMEZI Cyrille,sympathisant, Yaoundé.
-KENNE Urbain Serge,, Chargé des projets, Melen (Yaoundé).
-KENGNI TIOMO Daniel, Président, Obili (Yaoundé).
-TCHATCHUENG Henri, Conseiller, Tsinga (Yaoundé).
-MOFIRO Rahinatou, Commissaire au comptes, Nkolbisson (Yaoundé).
- MVONDO MVOGO Alain, Délégué Anaumic Centre, Etoug-Ebe (Yaoundé).
-AKAME Rose, 2ème SG Adjoint, Essomba (Yaoundé).
-ATANGANA MENGUE Martine, Trésorière, Olezoa (Yaoundé).
-ANGONWI Eveline, Membre, Yaoundé. -ATANGANA Yves Ferdinand, Membre, Yaoundé.
-TCHUENTE Leonel Joël, Secrétaire Général, tsinga (Yaoundé).
-TCHOUAGOUA Silvice, Délégué Mifi, Bafoussam.
-TADADJIO Robert, Délégué Menoua, Dschang.
-NANFACK Prosper, Membre, Dschang.
-ESSO EBAH Louis Athanase, Membre, Yaoundé.

Ont été excusés, Mme GODWIN Carine née NGATSI, première SGA de l’ANAUMIC, absente pour des raisons indépendantes de sa bonne volonté, ainsi que NGONG Peter TONAIN et MINYEM Marie Paule, respectivement premier et deuxième Vices présidents.


3- Ordre du jour

L’ordre du jour proposé par le Bureau Exécutif, puis amendé et adopté par l’Assemblée générale, comportait les points suivants :
1- Prière suivie de l’exécution de l’hymne national
2- Présentations individuelles
3- Vérification du quorum et désignation du rapporteur général
4- Mot du Président de l’ANAUMIC
5- Lecture du rapport d’activités et financier 2013 du bureau exécutif de l’ANAUMIC, suivi de débats
6- Présentation des rapports des délégués d’antenne
7- Réflexions sur les stratégies de tenue des ateliers de sensibilisation et de formation pour 2014
8- Stratégies de recherche des moyens matériels et financiers pour l’atteinte des objectifs en 2014

4- Synthèse des discussions

4-1- Prière
L’assemblée a jeté son dévolu sur Silvice pour placer cette séance sous la protection divine. Chose faite avec brio. Puis, il est procédé à l’exécution du chant patriotique camerounais.
Leonel TCHUENTE, modérateur de cette phase introductive invite les membres à la vérification du quorum.

4-2- Vérification du quorum et désignation d’un Rapporteur général
a) A propos du quorum
En vertu des dispositions de l’article 23 des Statuts de l’ANAUMIC, le modérateur a procédé à la vérification du quorum, sous le contrôle attentif de l’assemblée. Le constat qui se dégage est que la mobilisation n’est pas des moindres. Dix-huit membres de l’ANAUMIC ont favorablement répondu à l’appel du bureau. Toutefois, indépendamment de leur volonté, les deux vices présidents, en l’occurrence MINYEM Marie Paule Evelyne et NGONG Peter TONAIN, ainsi que la Secrétaire Adjointe sont absents. En revanche, pour la première fois, les délégués d’antenne pour la Mifi et la Menoua (Ouest-Cameroun) sont de la partie. Le modérateur parvient à la conclusion selon laquelle « le quorum est atteint et l’AG peut commencer ».

b) Rapporteur général
Pour ce qui est de la désignation du rapporteur général des travaux de l’AG de l’ANAUMIC, le président de séance suggère aux participants de confier la tâche à M. Urbain Serge KENNE, Chargé des projets au sein de cette association. Cette proposition est validée à l’unanimité des membres. Toutes les conditions de démarrage de la séance étant remplies, il est temps pour le président de rentrer en scène.

4-3- Mot de bienvenue du président de l’A NAUMIC
D’entrée de jeu, Daniel KENGNI TIOMO adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2014 aux membres et sympathisants de l’ANAUMIC. Puis, la suite de son allocution l’amène à dresser le bilan des activités de cette association au cours de l’an 2013. En substance, l’on retiendra que l’année qui s’achève a été marquée par :
- la projection le 07 septembre 2013 du film « No et moi » au Djeuga Palace Hôtel, qui a mobilisé la grande famille des aveugles/guides cinéphiles
- L’organisation de deux ateliers d’initiation à l’informatique adaptée pour déficients visuels et de sensibilisation des aveugles à l’usage de l’ordinateur dont le premier à Foumban, et le deuxième à Bafoussam, avec pour objectif de sortir les non voyants de l’analphabétisme numérique,
- L’assistance technique aux membres pour l’achat des ordinateurs et pour les dépannages,
- L’arrimage de l’ANAUMIC à la modernité à travers la mise en ligne du site Internet, le 29 juillet 2013, avec l’appui des amis de France,
- L’accompagnement remarquable du Fondateur de la société X-NET Phone,
- La collaboration technique du Cinéma numérique ambulant dans le cadre de la projection du film du 7 septembre 2013,
- La convention de solidarité numérique avec la Fondation Orange.
Après avoir passé en revue les faits marquants de l’année, le président a invité les membres à aller de l’avant. Dans la même veine, il a exprimé toute la reconnaissance de l’ANAUMIC aux différents partenaires qui ont apporté leur pierre à la concrétisation de nos projets.
Toutefois, Daniel KENGNI TIOMO a relevé que l’année n’a pas qu’été rose. Comme toute jeune association, l’ANAUMIC a rencontré des difficultés d’ordre matériel et financier. Ceci n’a pas empêché le président à afficher la conviction que nous sommes capables de faire mieux en 2014. Dans cette lancée, il a invité les membres à accorder une attention soutenue à toutes les stratégies à mettre en œuvre pendant les travaux.
Pour clore son propos, le numéro 1 de l’ANAUMIC a invité les membres à plus d’efforts et a déclaré ouverts les travaux de l’Assemblée Générale au titre du mandat 2014.

4-4- Lecture du rapport d’activités et financier 2013
Cette tâche a été confiée à Urbain Serge KENNE, Chargé des projets à l’ANAUMIC. A la fin de l’exercice qui a bénéficié de l’écoute attentive des membres, de nombreux commentaires ont été recueillis.
Prenant la parole en premier, Evelyne a félicité les membres pour le travail abattu. En revanche, elle a indiqué que le débat annoncé après lecture du rapport aurait été intéressant si les membres avaient pris connaissance de ce rapport avant la séance. Voilà pourquoi elle a proposé que désormais le rapport soit soumis aux adhérents avant l’AG.
Prenant la parole à son tour, Robert a relevé la qualité du rapport présenté par le rapporteur général et a adressé ses félicitations au bureau qui a travaillé si dur pour qu’on arrive à ce résultat. Toutefois, il remarque qu’entre le rapport financier de 2013 qui affiche 342 000 en dépenses et les prévisions de 2014 qui sont chiffrées à 19 millions, il y a un grand bon qui mérite des explications.
Réagissant à ce propos, le président de l’ANAUMIC fait valoir qu’il ne faut pas avoir peur des chiffres. Le coût réel des activités de notre association va au-delà de tout cela. Il suffit de prendre en compte les dépenses relatives au logement, à la nutrition et au transport des membres venant des régions qui sont généralement autofinancées et l’on sera bien loin de ces prévisions.
Pour sa part, M. ESSO félicite le bureau pour le travail abattu et promet d’apporter son expertise et de mettre ses relations à contribution pour le rayonnement de l’ANAUMIC.
En ce qui le concerne, Henri formule la remarque suivante : quand les reçus sont au nombre de 5, on les mets dans le rapport. Qu’allons-nous faire quand ils seront au nombre de 200 ? Il souligne également que le rapport parle du don de lunettes sans préciser leur provenance.
En réponse à la première préoccupation de Henri, le président est affirmatif. Tous les rapports annuels de l’ANAUMIC vont toujours avoir en annexe les reçus des dépenses effectuées quel que soit leur nombre. Pour ce qui est de la deuxième partie de la question, Rose Akame précise que les lunettes viennent du Cercle de Charité OPTICA basé en Suisse. Le colis comportait les lunettes de soleil et des lunettes médicales.
Dans la même perspective des commentaires, Silvice encourage le bureau exécutif pour le travail abattu. Elle note que le meilleur moyen pour les délégués de communiquer avec le bureau, c’est le réseau Internet, étant donné le coût prohibitif des communications téléphoniques.
Martine également intervient pour remercier l’ANAUMIC qui lui a permis d’obtenir des lunettes médicales pour sa fille.
Séduit par tout se qui se passe et se dit, M. Atangana, nouveau venu à l’ANAUMIC promet de s’inscrire dans cette association.
Alain Mvondo pour sa part remercie l’ANAUMIC qui lui a offert un ordinateur portable. Pour terminer, Michel Bonfeu félicite le bureau pour le travail fait. Comme on le voit le rapport annuel 2013 de l’ANAUMIC a été littéralement inondé de félicitations des membres. La parole est ensuite revenue aux délegués.

4-5-Présentation des rapports des délégués d’antenne ANAUMIC

Chaque délégué d’antenne a eu trois minutes pour faire l’économie des activités réalisées dans son territoire de compétence. Est successivement présenté, le rapport de l’antenne Menoua, celui de la Mifi et celui du Centre.
- Antenne Menoua
Ici, Robert Tadadjio, délégué ANAUMIC pour le département de la Menoua, à l’ouest Cameroun, note pour commencer que 7 non voyants sont engagés dans cette représentation.
S’agissant des activités proprement dites, il souligne la participation d’un des leur à l’atelier pilote de vulgarisation des Tic du Noun. Il indique également que son équipe a élaboré un plan d’action prévoyant l’organisation d’un atelier départemental de sensibilisation des aveugles aux TIC adaptées, avec le concours du bureau national. Le budget de cette activité est d’un million cinq cents milles francs CFA. Parmi les structures et sources de financement ciblées, il cite les MC², les microprojets parlementaires, l’association des hommes catholiques de Dschang de qui ils ont déjà reçu un Desktop équipé d’une synthèse vocale, un onduleur et un écran plat.
Par ailleurs, il annonce une réunion de l’antenne le 10 février 2014 pour trouver un emplacement. Il indique également que les communes seront aussi ciblées en ceci qu’elles disposent des fonds pour le social. Il mentionne également les promesses de quelques personnalités du département et le recours à des amis situés à l’extérieur du Cameroun. Pour terminer, Robert note la présence de deux de ses membres à la projection du film audiodécrit à l’Hôtel Djeuga Palace, le 07 septembre 2013.

- Antenne Mifi
Nommée en fin octobre 2013, Silvice Tchouagoua se félicite d’avoir réussi le pari d’organiser un atelier de sensibilisation et de vulgarisation des TIC adaptées pour les non voyants de la Mifi, le 6 décembre 2013 dans les locaux du Centre Social de Bafoussam.
Cet atelier qui a enregistré 11 participants a été rendu possible grâce aux appuis financiers du Directeur de la Savonnerie SOC, du Directeur régional de la société BOCOM et de l’épouse d’un des sénateurs de la région. Au total, 80 000 FCFA ont été mobilisés. En 2014, l’antenne envisage animer des séances radiophoniques pour poursuivre la sensibilisation des aveugles et du grand public sur les opportunités qu’offrent les TIC pour l’intégration socio-économique des déficients visuels. Dans la même lancée, il est prévu des tables-rondes radiophoniques dans les radios les plus écoutées de la Mifi. Il est également noté que le bureau de la Mifi a été mis sur pied, nonobstant le fait que les non-voyants de Bafoussam sont difficiles.

- Antenne Centre
Après quasiment 12 mois d’activités, le délégué de l’antenne Centre informe les membres qu’il est en train de préparer un atelier de sensibilisation aux TIC adaptées qui devra se tenir du 24 au 25 février 2014 à la DDAS de Yaoundé VI à Etoug-Ebe.
Pour garantir le sérieux du travail qui est en train de se faire, Alain Mvondo, délégué d’antenne, procède au listing des activités menées jusque là. Il cite entre autres l’initiation de dix demandes d’aide adressées à MTN, CAMTEL, PMUC, Tam-tam Mobile, Ambassade du Canada, Coopération française, ambassade des USA et d’Allemagne, et à quelques élites du Centre dont le Ministre Robert Nkili, le Préfet Tsila et le Maire.
A la date de cette séance, le délégué annonce qu’il a déjà eu des promesses fermes de contribution qui vont permettre de financer la location des chaises, les pauses café, la location des ordinateurs et l’achat des kits participants. Il signale que la salle est déjà acquise. Alain Mvondo achève son propos en proposant la candidature de Mvoe Mirabelle comme délégué départemental.

- Point sur les activités du Bureau Exécutif
En deux minutes, le SG signale sa présence ainsi que celle du Chargé des projets à l’atelier de Bafoussam du 06 décembre 2013. Il indique que ces deux derniers mois, le Bureau s’est affairé à rédigé le rapport annuel, en fin décembre, et a également adressé des correspondances à la CSPH, au FEICOM, et à l’Ambassadrice de France au Cameroun en vue de l’acquisition du matériel informatique propre à l’ANAUMIC.
Le président fait savoir que ça bouge du côté du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Est. Il poursuit en demandant si l’on va laisser Douala comme ça. Il présente la candidature en examen de la candidature de Romain Nanfac qui est pressenti comme délégué régional pour le Littoral.
Aussi, la candidature de Mirabelle Mvoe pour le Mfoundi fait l’objet de débat. Il en ressort que l’intéressée n’est pas disponible pour assumer cette charge. Par conséquent, il faudra chercher un autre représentant.
Dans ce débat, Michel attire l’attention des une et des autres sur la nécessité d’une bonne coordination des activités des antennes, gage de la cohésion et de l’homogénéité de l’ANAUMIC.
Le président le rassure en notant que chaque acte de nomination d’un délégué d’antenne est assorti d’un cahier de charges clairement défini.

4-6- Stratégies de réalisation des ateliers pour 2014
Sur ce point, le SG de l’ANAUMIC est invité à présenter les faiblesses des expériences antérieures de terrain. Il ressort de ses observations qu’avant tout atelier, il est important de procéder à la collecte des informations sur le niveau de connaissance des participants en matière de Tic adaptées.
Car l’expérience a montré que ceux qui connaissent ont tendance à créer le désordre. En outre, il souligne la nécessité de revoir le contenu de la formation de nos cibles. Il suggère aussi que l’on redéfinisse le type d’atelier à mener (conscientisation ou formation) et le profil des participants attendus dès le départ.
De plus, il indique qu’il faut revoir le chois des villes. Et pour que l’action soit efficace, il faut que les délégués régionaux et les délégués départementaux aient des spécialistes sur place pour continuer la formation après l’atelier. Car on ne peut pas maximiser la connaissance de l’utilisation de l’ordinateur en deux jours.
Pour avoir une formation en bonne et due forme, il faut être capable de résoudre l’équation du taxi pour aller au centre de formation situé au Collège de la Retraite durant la formation et pouvoir se loger à Yaoundé.
Pour contourner ces difficultés, les membres s’accordent sur le fait qu’il faudra chercher les voies et moyens pour installer des petits centres de formations dans les régions.
Pour faire simple, l’on pourra commencer par former les différents délégués pour qu’ils puissent à leur tour former les autres. Sur ce point, le président note que ceux-ci sont déjà formés. Certains évoquent la possibilité d’un partenariat entre l’ANAUMIC et le CJARC. En fin de compte, l’on s’accorde sur le fait qu’il est nécessaire de faire un travail d’enquête pour savoir combien de non-voyants disposent d’un ordinateur portable à Yaoundé.

4-7- Stratégies de recherche des moyens matériels et financiers pour l’atteinte des objectifs en 2014
Dans cette rubrique, le président souligne la nécessité de rechercher les contacts utiles pour avancer. Les membres sont invités à mettre la main dans la poche au titre des contributions diverses. Seulement 4 des 18 personnes présentes sont sensibles à cet appel. C’est le cas de Silvice qui donne 3500 FCFA au registre des contributions spéciales, et 500 FCFA comme droit annuel d’inscription. A sa suite, Essoh Louis, Nanfack Prosper et tadadjio Robert verse chacun 500 FCFA pour l’inscription. Au total, la trésorière encaisse 5 500 FCFA.

5- Conclusion
Les divers interviennent, occasion pour Alain Mvondo que revenir sur sa préoccupation relative aux stratégies à mettre en œuvre pour la réussite de l’atelier de Yaoundé VI. Il fait part des difficultés qu’il a à mobiliser les participants et appelle à l’aide.
Les membres estiment que ce travail est pourtant très facile. Il suffit de cibler les programmes spécialisés pour non-voyants dans les radios de la place ou encore aller dans les centres spécialisés.
M. Esso propose de lui faciliter la tâche au niveau du Poste national de la CRTV. Dans la foulée, Michel et Cyrille sont priés de se mobiliser pour appuyer Alain dans sa mission. Evelyne annonce qu’elle a reçu un ordinateur portable de la directrice du CNRPH Cardinal Paul Emile Léger.
Après près de 5 heures de temps, la séance s’achève, à la satisfaction générale des participants. La date de la prochaine AG a été arrêtée pour la fin d’année 2014, conformément aux dispositions statutaires. Le lieu probable de sa tenue sera encore le Collège « Christian Renaissance School » d’Obili à Yaoundé, en attendant que l’ANAUMIC ait son siège. Il est 15h lorsque après un repas de circonstance, les membres quittent le site de la réunion.
Fait à Yaoundé, le 2 Février 2014





Le Rapporteur Général

Le Président de l’ANAUMIC/Président de séance


RAPPORT D’ACTIVITÉS ET FINANCIER EXERCICE 2013 Décembre 2013


« Briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC »
SOMMAIRE
1. Introduction ………………………………………………….……...…
2. Les activités statutaires …………………………………..…..………..
3. Les ateliers de sensibilisation, de formation et de vulgarisation des TIC …………………………………………….……
4. Le suivi/dépannage des outils des membres ………………….…..……
> 5. La médiatisation de nos activités ………………………………….…..
6. L’audiodescription ………………………………………………….….
7. Divers appuis……..………………………………………………….…
8. Inscription des membres …………………………………………….…
9. Difficultés rencontrées et perspectives ……………………….….…….
10. Conclusion ………………………………………………………..……
11. Rapport financier 2013. …………………………………..………..…..



1. Introduction
L’exercice 2013 dans le cadre des activités de l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC), a été meublé par plusieurs actions. Le bureau élu le 12 janvier 2013 avec comme nouveau président de l’ANAUMIC M. Daniel KENGNI TIOMO, a donné le ton du dynamisme de la nouvelle équipe devant conduire l’Association pour un mandat de deux (02) ans.
Le travail dense, effectué avec enthousiasme et détermination et engagement par l’équipe actuelle, a permis d’enrichir non seulement nos cibles et nous-mêmes, mais aussi et surtout la communauté nationale entière.
A la moitié du parcours de l’exécution des activités prévues pour le mandat 2013 - 2014, le présent rapport d’activités, revient sur l’essentiel de nos missions menées en 2013.
> 2. Les activités statutaires
En ce qui concerne les activités statutaires, il convient de relever qu’au courant de l’année 2013, dans un esprit de convivialité et d’abnégation, les différentes rencontres prévues par les statuts de l’ANAUMIC se sont tenues.
Il s’agit notamment des réunions de l’Assemblée Générale et du bureau exécutif. Ainsi, deux (02) Assemblées Générales se sont tenues, avec à la clé la modification de nos statuts et règlement intérieur dans la perspective de l’arrimage de nos textes avec l’évolution du système administratif de notre pays.
Par ailleurs, quatre (04) séances de réunion du bureau exécutif ont eu lieu, au cours desquelles des grandes décisions ont été prises pour la bonne marche de l’ANAUMIC. A l’issue de ces instances, le bureau exécutif par la plume de son président, a rendu opérationnel toutes les idées convergentes. Ainsi une centaine de correspondances a été adressé à diverses personnalités de la république afin d’appeler leur attention sur l’importance des TIC accessibles aux aveugles. Des actes du président de l’ANAUMIC après avis de l’Assemblée Générale ont été posés. A cet effet, certaines antennes de l’ANAUMIC ont été pourvues des différents responsables. Il s'agit notamment de l’Antenne régionale de l’Est, du Centre, du Nord-Ouest, du Sud-ouest et de l’Ouest. Dans la même logique, les antennes départementales de la Menoua et de la Mifi ont vu leurs responsables nommés. Progressivement, l’ANAUMIC comblera les autres antennes. Dans le même registre, notre Commissaire aux comptes s’est vu remplacé pour indisponibilité, et un Chargé des projets à l’ANAUMIC a été nommé. Leurs apports nous ont été assez bénéfiques.
3. Les ateliers de sensibilisation, de formation et de vulgarisation des TIC
Pour ce qui est de cet axe, il est à préciser que la thématique générale de notre mandat était : « Briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC ». A la faveur de plusieurs sessions de formations, nous avons, autant que faire se peut, contribué à reculer les limites de la réadaptation par les TIC adaptées aux aveugles.
Tout d’abord, un forum interne a été organisé en vu de permettre aux membres du bureau exécutif de maîtriser les enjeux des missions qui était les nôtres. A cet effet, le Chargé des projets à l’ANAUMIC s’est fait le devoir d’enseigner les membres du bureau de cette association sur le bien fondé du projet ANAUMIC.
En outre, deux (02) ateliers de sensibilisation et de vulgarisation des TIC ont été organisés, dans les villes de Foumban (sous fonds propres de l’ANAUMIC) et de Bafoussam (avec l'appui de certaines élites locales).
A Foumban, il était question de l’Atelier pilote, et à Bafoussam, nous avons assisté au tout premier atelier. Que ce soit à Foumban ou à Bafoussam, les difficultés rencontrées au niveau de l'organisation et les obstacles relatives à l'accès des non-voyants aux TIC étaient identiques. Mais, il était nécessaire de faire ce travail de terrain qui nous a permis de nous expérimenter davantage.
Au terme de cette phase d’activités, plusieurs aveugles ont été sensibilisés. Directement, vingt (20) aveugles ont été sortis de l’ignorance en ce qui concerne les connaissances sur les TIC adaptées à leur déficience. Indirectement, par le moyen des médias, il serait prétentieux d’estimer cet effectif, car les médias nous y ont beaucoup accompagnés.
4. Le suivi/dépannage des outils des membres En guise d’activités visant l’assistance à nos membres, il faut signaler que les membres inscrits ont bénéficié réellement de l’accompagnement et de l’entraide du bureau exécutif de l’ANAUMIC. A cet effet, l’ANAUMIC a accompagné quatre (04) de ses membres à l’acquisition des ordinateurs, puis à l’installation des programmes appropriés, notamment JAWS et NVDA. En dehors de ces derniers, six (06) autres membres ont bénéficié d’une assistance en terme de dépannage à distance. Ce qui fait un total de dix (10) membres assistés. Pour rendre cette rubrique archivable, une fiche de suivi a été mise au point.
5. La médiatisation de nos activités
Au niveau de la circulation des informations concernant l’ANAUMIC, les médias radio, presse écrite et télévision ont été mis à contribution pour véhiculer nos préoccupations associatives. Ainsi, le Poste national de la CRTV radio, la radio Kiss FM, Sky one Radio, CRTV Ouest, Puakone Radio ; le quotidien Le jour ; la CRTV télévision pour ne citer que ces médias, nous ont accompagné tout au long de cette année.
A titre exceptionnel, les amis de l’ANAUMIC basés en France, en l'occurrence le couple DEBOT, nous ont apporté une aide/assistance dans la création, le développement et la mise en ligne d’un site Internet, dont ils s’occupent régulièrement de la mise à jour. Grâce à cet appui précieux, les activités de l'ANAUMIC sont désormais consultables via le www.anaumic.fr. Pour cette aide, nous ne saurions tarir d’éloge à leur endroit.
L’une de nos réalisations pendant l’année 2013 était la conception, la validation par l’Assemblée Générale des objets d’authentification de l’ANAUMIC. Il s’agit du cachet rond et du logo de l’association. Ce dernier figure depuis juillet 2013 sur l’en-tête de nos documents.
6. L’audiodescription Dans le chapitre de l'audiodescription, une séance de projection d’un film accessible aux aveugles et aux sourds-muets a été faite par l’ANAUMIC. La famille des aveugles camerounais a trouvé en cette projection, une autre voie pour sortir de la dépendance. Environ cent (100) cinéphiles ont pris part à cette projection, qui a eu lieu le 07 septembre 2013 dans les locaux de l’Hôtel Djeuga. Aux responsables du Djeuga pour l'offre gracieuse de la salle et à nos amis de France de qui nous tenons les copies desdits films, nous adressons nos sincères remerciements.
7. Divers appuis
En vu de l'accompagnement des membres en équipements adéquats, un ordinateur portable adaptés et une carte mémoire ont été respectivement remis au délégué ANAUMIC Centre et au Secrétaire Général de notre organisation. Par ailleurs, à l’issue de l’atelier de sensibilisation et de vulgarisation des TIC tenu à Bafoussam, une paire de lunette de soleil a été remise à chaque participant, de quoi surprendre les attentes de ces derniers dans le contexte de célébration de la Journée Internationale des Personnes Handicapées.
8. Inscription des membres Au courant de l’année 2013, l’ANAUMIC a enregistré plusieurs membres en fonction des différentes catégories prévues. Ainsi, trente un (31) membres actifs se sont enregistrés en versant chacun leurs droits d'inscription statutaires annuel qui s'élève à 500 Francs CFA pour les non-voyants et 1000 Francs CFA pour les membres clairvoyants. De même, huit (08) sympathisants se sont déclarés. Ce qui fait un total de trente neuf (39) membres inscrits au courant de l’année 2013. Pour cet exercice 2013, nos membres provenaient des villes de Yaoundé, de Bamenda, de Buéa, de Bertoua, de Nkongsamba, de Dschang et de Bafoussam. Dans ces agglomérations, nous avons constaté une forte passion des TIC chez les aveugles.
Au cours de cet exercice, M. Benjamin LEUKOUA, PDG de X-Net Phone, a accepté de nous accompagner dans les missions de l’ANAUMIC, sous la casquette de président d'honneur. A titre exceptionnel, dans ce rapport, nous lui adressons nos sincères remerciements.
9. Difficultés rencontrées et perspectives
Pendant l’exécution du plan d’actions prévu pour l’exercice 2013 à l’ANAUMIC, tout n’a pas été que rose! Nous avons connu des difficultés qui ont impactées négativement sur nos activités. Nous allons ici revenir sur quelques unes.
a) Manque de logistique
La volonté qui nous anime ne saurait faire long chemin s’il n’existe pas de moyens en termes d’organisation matériel pour mener à bien nos missions. Pendant cet exercice, nous avons fait face au manque d’ordinateurs pour l’animation de nos ateliers, au manque de vidéo projecteur utile à nos séances de projection d’audiodescription, de lecteur/enregistreurs, téléphone et magnétophone adaptée pour réaliser par nous-mêmes nos propres supports vocalisés.
b) Insuffisance d’outils et de crédit de communication
Lorsqu’on est aveugle, le cœur de l’action se déplace au niveau de la communication. Et pour cela, l’ANAUMIC, pour atteindre ses missions, se doit de beaucoup communiquer. Plusieurs membres ont parfois sollicité notre appui en dépannage à distance, mais la rareté du crédit de communication nous a empêché de répondre promptement aux demandes. Ajouté à ce besoin, nos téléphones, trop utilisés, sont désormais à peine utilisables.
c) Absence de siège
L’ANAUMIC souhaite être autonome quant à l’utilisation d’un cadre pour mener ses activités. Jusqu’ici, les locaux du Collège Christian Renaissance School au quartier Obili, nous ont été régulièrement accordés pour la tenue de nos différentes rencontres. Mais, nous pensons acquérir un site qui nous sera propre, et dont nous comptons transformer afin qu’il devienne à long terme une Technopole d’informatique adaptée aux aveugles camerounais. Nous sommes a cet effet, ouvert à toute offre.
d) Insuffisance des ressources financières
On a coutume à le dire, l’argent est le nerf de la guerre. En 2013, nous aurions pu sortir des centaines d’aveugles de l’ignorance en ce qui concerne les TIC accessibles si nous disposions suffisamment de moyens financiers. Mais les efforts fournis par nos membres et certains bienfaiteurs à qui nous disons merci, n’ont pas malheureusement suffit pour aboutir à ces buts.
e) Problème d’équipement en matériel Internet
La recherche d’informations n’a pas bien tournée par manque d’outils de connexion Internet notamment les clés Internet, ce qui nous a obligé de nous rendre très souvent dans les cybercafés par devoir. L’une des conséquences de cette difficulté étant le non-parachèvement de la rédaction de l’état des lieux des TIC au Cameroun.
Nous fondant sur les difficultés ci-dessus, un plan d’actions (voir en annexe) a été élaboré afin de mieux cadrer nos activités et notre budget pour l’exercice 2014.
10. Conclusion
Nous voulons à la fin de ce rapport, dire toute notre gratitude à tous ceux qui, de près ou de loin ont permis aux aveugles de tout bord dans notre pays, de tendre vers l’appropriation des TIC accessibles. La tâche n’a certes pas été facile, mais avec notre volonté légendaire, nous avons œuvré pour « briser l’écran qui sépare les aveugles des TIC». Cette année 2013 a été difficile au regard des difficultés que nous avons rencontrées. Nous avons la ferme conviction que beaucoup a été fait, mais il reste encore à faire pour que la situation des TIC adaptées aux aveugles camerounais connaisse une attention dans tous les secteurs de la vie. Par exemple le parachèvement de l’état des lieux de la question.
Ayant achevé l’acte 1 de nos activités pour notre mandat, nous avons dressé un tableau de bord pour nos activités à mener en 2014. Ce plan d’actions est assorti du budget (voir en annexe).
Fait à Yaoundé, le 30 décembre 2013.




Le Secrétaire Général, Léonel Joël TCHUENTE">

Le Président , Daniel KENGNI TIOMO">

11. Rapport financier 2013



Tableau I : Des entrées financières
Nature Montant (en FCFA)
Contributions statutaires des membres 17 500
Contributions spéciales ateliers de sensibilisation 71 500
Contributions spéciales fonctionnement du bureau 42 500
Don X-net Phone 30 000
Don bienfaiteurs Bafoussam 80 000
Apport personnel président ANAUMIC 49 500
Apport personnel SG ANAUMIC 25 000
Apport personnel Vice-présidente ANAUMIC 16 500
Apport personnel Chargé des projets 9 500
Total 342 500


Tableau II : Dépenses réalisées
Nature Montant (en FCFA)
Communication 111 900
Secrétariat 61 875
Transport 106 100
Restauration 60 300
Total 340 175

* Ces dépenses sont assorties des pièces comptables ci-jointes et sont constituées comme suit :
- Communication : 33 pièces
- Secrétariat : 17 pièces
- Transport : 26 pièces
- Restauration : 09 pièces.
Il ressort des tableaux I et II que le solde en caisse en fin d'exercice 2013 est de : 342 500 – 340175 = 2325 F CFA (soit deux mille trois cents vingt cinq Francs CFA).

NB : Le journal de caisse ainsi présenté, ne tient pas compte du financement alloué par la Fondation Orange Cameroun, à travers l'ANAUMIC, pour la rénovation du Centre sous-régional de Formation à l'Informatique Adaptée à la Déficience Visuelle (CFIADV), soit 7 000 000 (sept millions) de Francs CFA.





La Trésorière, Martine MENGUEU ATANGANA">

Le commissaire aux comptes, Rahinatou MOFIRO ">

RAPPORT DE LA TROISIEME RÉUNION DU BUREAU EXÉCUTIF (Yaoundé Obili / Christian Renaissance School/ Samedi 2 Novembre 2013)


Introduction
Une réunion du bureau exécutif de l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC), s’est tenue le Samedi 2 Novembre 2013 dans les locaux du Collège Christian Renaissance Schools situé au carrefour Obili à côté de Express Union, en prélude à l’assemblée générale annuelle.
I- Ordre du jour
1- Prière
2- Mot du Président de l’ANAUMIC
3- Désignation du président et du secrétaire de séance
4- Compte rendu des activités des trois derniers mois
5- Identification des activités à mener durant les trois mois à venir
6- Rapport financier
7 - Divers.

II- Synthèse des travaux
II-1- Prière
La séance commence par une prière de Martine ATANGANA MENGUE, qui va solliciter la présence du Très Haut afin qu’il nous accompagne pendant les travaux, et permette que ceux-ci se passent sous sa protection.
II-2- Mot du Président de l’ANAUMIC
Dans son propos, M. Daniel KENGNI TIOMO commence par présenter les excuses des deux vices présidents, absents. Il indique pour continuer que l’ANAUMIC est sur une trajectoire ascendante. « Nous sommes en train d’écrire de belles pages dans la vie des non voyants pour ce qui concerne l’informatique », déclare-t-il. Pour cela, il remercie tous ses collaborateurs pour les sacrifices consentis jusque-là et rappelle que nous tenons la dernière réunion du bureau exécutif pour l’année 2013, occasion favorable pour jeter un regard rétrospectif sur l’année écoulée et prospectif sur l’année 2014.
Il souhaite que l’ANAUMIC continue de rayonner en mettant en exergue son slogan qui se résume dans le tryptique « Autonomie, Justice, Entraide ».

II-3- Désignation du président de séance et du rapporteur
Après avoir dirigé la prière de cette séance, Martine est sollicitée pour présider cette réunion. Cette proposition ne rencontre pas son adhésion. En fin de compte, Carine Godwill est désignée pour jouer ce rôle. Dans le même temps, Urbain Serge KENNE est choisi comme rapporteur.

II-4- Compte rendu des activités des trois derniers mois
C’est au secrétaire général de l’ANAUMIC que revient de dresser le bilan des activités trimestrielles de l’ANAUMIC. Leonel Tchuente évoque tour à tour:
- 07/08/2013 : Réunion de synthèse au Collège de la Retraite avec les responsables des commissions Audiodescription représentée par Minyem Marie Paule, Projet pilote du Noun représentée par Tchuente Leonel, Communication représentée par Yombi Luc.
- Suivi d’un dossier de reconnaissance de l’ANAUMIC au MINAS
- Participation du président à un séminaire de renforcement des capacités en informatique à Dschang sous l’égide de la Fondation Orange, d’où son absence à Foumban
- 19/08/2013 : Réunion de mise au point pour le voyage du Noun
- 21 au 24 /08/2013 : Atelier du Noun sur les TI- C adaptées
- 07/09/2013 : Projection du film audiodécrit « No et Moi » au Djeuga Palace Hôtel
- 29/09/2013 : Dîner de travail dans les jardins du campus de Ngoa-Ekelle (Université de Yaoundé I).
Toujours dans ce contexte, le secrétaire adjoint informe les membres qu’elle a rencontré deux étudiants non voyants de l’ISMA de Nkongsamba qui sont très intéressés par les activités de l’ANAUMIC.
Le président remercie le SG pour son rappel et ajoute que lors de son séjour à Dschang, il a rencontré le délégué départemental de la Menoua avec qui il a longuement échangé sur la portée et les missions de l’ANAUMIC.
Poursuivant avec le bilan complémentaire à celui du SG, le président ajoute les points suivants :
- 1er/11/2013 : dépôt du rapport de l’atelier du Noun au ministre délégué auprès du MINTRANSPORT
- Négociation avec un séminariste d’Orange résident à l’Extrême-nord pour envisager a création d’une représentation régionale de l’ANAUMIC dans cette région.
- Dépôt du rapport de l’audiodescription auprès des autorités, excepté le MINACULT.
- Dépôt du rapport au président d’honneur.
- Signature avec la Fondation Orange d’une Convention de Mécénat pour la réhabilitation du matériel du Centre Sous-régional de formation à l’Informatique Adaptée à la Déficience Visuelle (CFIADV) à hauteur de 7 millions.
Pour des besoins de clarifications relatives aux activités menées, Carine pose la question de savoir qu’est-ce que l’audiodescription et demande également quelles sont les activités à mener dans les régions pour promouvoir les activités de l’ANAUMIC.
Le président apporte des précisions en soulignant d’entrée de jeu que l’audiodescription est une technique permettant aux non voyants de vivre les scènes d’un film, de savoir comment se déroule une action à l’écran à travers la description qui est faite de l’habillement des acteurs, des couleurs de leur tenue, de la texture de leurs cheveux, pour ne citer que ceux-là.
Leonel ajoute qu’i s’agissait d’une projection pilote. Et que pour la suite, l’ANAUMIC compte couvrir tout le Cameroun.
A la suite de Leonel, Henri relève qu’au vu de l’importance des non-voyants dans la région de l’Extrême-nord il est judicieux d’y envisager une descente de sensibilisation/formation.
Leonel revient à la charge pour inviter les membres à faire des propositions pour enrichir le site de l’ANAUMIC. Il indique que les articles et des propositions de nouvelles rubriques sont les bienvenus. Il signale qu’à ce jour de réunion, le compteur affiche 110 visiteurs. Après avoir bouclé ce chapitre, il est temps de passer à l’identification des activités devant meubler les mois à venir.

II-5- Identification des activités à mener durant les trois mois à venir

Avant d’entrer dans le vif du sujet, Carine procède à la lecture du rapport de la deuxième AG du bureau exécutif.
Ensuite, les membres sont informés que 3 personnes ont sollicité la formation en informatique pour la période des vacances.
Pour sa part, Rahinatou note que le passage de l’ANAUMIC dans le Noun a fait bouger les choses. « C’est tout le monde qui en parlait », affirme-t-elle. Dans cette veine, elle dit avoir été approchée par une femme dont la fille non voyante fréquente à Dschang et qui aimerait que cette dernière soit formée. Elle termine son propos en indiquant que le délégué départemental des affaires sociales pour le Noun était très content de cette opération.
Sur ce fait, Leonel indique que la décision initiale d’aller dans le Noun vient de Rahinatou qui a motivé les autres membres de l’équipe en prenant les devants. Il invite les membres à ne pas perdre courage mais de continuer. Le SG souhaite enfin que pour les autres régions, le même enthousiasme, la même motivation soit au rendez-vous.
A son tour, Luc Yombi félicite les membres de l’ANAUMIC pour les actes dignes et gargantuesques qu’ils posent. Il souligne à cet effet qu’il n’est pas donné d’organiser la projection d’un film dans un Hôtel 5 étoiles, doté de 513 chambres. Il félicite spécialement le président pour son entregent et loue le dynamisme des uns et des autres.
Revenant précisément sur les grandes lignes des actions à mener dans le court terme, le président note que le chargé des projets, le secrétaire général et lui-même vont se pencher sur les grands axes prioritaires. Il s’agit en l’occurrence de :
- La sensibilisation et la vulgarisation : il est question de définir les ateliers à organiser, la période, la région et les intervenants.
- Le plaidoyer : il s’agit de définir le type de plaidoyer à mener, les destinataires et le contenu des correspondances, la période et envisager les résultats attendus.
Pour ce dernier cas de figure, il faudra par exemple saisir par écrit les responsables d’établissement pour leur parler du bien-fondé des TIC dans la scolarisation des non voyants, rappeler l’importance de l’informatique adaptée et le cas échéant féliciter ceux qui mènent des actions en vue de la promotion de l’approche handicap dans l’enseignement de l’informatique, à travers la création d’une « Prime d’excellence en Informatique Adaptée ». Ces primes devront être remises aux cours d’un événement spécial et médiatisé. Saisir par la même occasion les ministères chargés de l’éducation : MINEDUB, MINESEC et MINESUP.
Toujours au registre du plaidoyer, il est envisagé l’organisation des débats sur la problématique des TIC adaptées au Cameroun dans les médias.
- Par ailleurs, il faudra définir la stratégie d’acquisition du matériel.
- Le dernier point du travail stratégique concerne la recherche des partenaires et des financements. Le président note que nous sommes en fin d’année. Et que le moment est propice pour rechercher l’effort de guerre où il se trouve.
Les membres s’accordent que le plan d’action doit être prêt au plus tard le 15 novembre 2013. Une commission est constituée à cet effet. Celle-ci est composée de :

Superviseur : Kengni Tiomo Daniel, Président ANAUMIC
Président : Kenne Urbain Serge, Chargé des projets
Membres : Mengue Martine et Mefiro Rahinatou

Le président exhorte tous les membres à avoir un courriel pour faciliter les échanges.

II-6- Rapport financier
Pour ce qui est du chapitre financier, on enregistre ce jour les entrées suivantes :
- Henri Tchatchueng : 500 FCFA pour l’inscription
- Rahinatou Mofiro : 2000 FCFA pour contribution spéciale
Au total, les entrées de ce jour donnent la somme de 10 500 FCFA.

II-7- Présentations individuelles
Etaient présents à cette réunion, les membres suivants :
KENGNI TIOMO Daniel, président ;
TCHUENTE Leonel Joël, Secrétaire Général ;
MENGUE ATANGANA Martine, Trésorière ;
MOFIRO Rahinatou, commissaire aux comptes ;
KENNE Urbain Serge, Chargé des projets ;
TCHATCHUENG Henri, conseiller.
YOMBI Luc, Chargé de la Communication
Ont été excusés : NGONG Peter TONAIN, Carine NGATSI Et MINYEM Marie Paule.
Etait absente : AKAME Rose.

II-6- Divers
Dans cette rubrique, il est procédé à la lecture de la lettre du MINPOSTEL dans laquelle il fait savoir que son département ministériel salue les activités de l’ANAUMIC mais ne dispose pas de ligne budgétaire pour un éventuel soutien financier.
Il est aussi rappelé la visite de condoléance qui a eu lieu le 04 septembre 2013 chez Marie Paule Minyem, qui a perdu son frère aîné.
Les membres envisagent aussi l’organisation d’une soirée de gala en fin d’exercice 2014.
En outre, la date de l’AG est arrêtée pour le 25 janvier 2014.
La prochaine réunion du bureau exécutif est fixée à une date à préciser en temps opportun.
Débutée à 10 H50, cette deuxième réunion du bureau exécutif s’achève à 14 H.


Fait à Yaoundé, le 3 novembre 2013.




Le Rapporteur, Urbain Serge KENNE

Le Président, Daniel KENGNI TIOMO

RAPPORT DE LA DEUXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ANAUMIC, Exercice 2013-2014 du 13 juillet 2013.


1- Introduction
L’an 2013 et le 13 du mois de juillet, s’est tenue dans l’enceinte du Collège Christian Renaissance School, sis au quartier Obili (Yaoundé), la 2ème Assemblée Générale de l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC), pour le compte de l’exercice 2013.
La séance était présidée par M. Daniel KENGNI TIOMO, président de cette association.

2- Participants



photo

Une vue des participants à l'Assemblée générale


Prenaient part à cette réunion les membres du Bureau Exécutif de l’ANAUMIC ainsi que les membres du bureau élargi et des sympathisants; il s’agit notamment des personnes ci-après :
- MINYEM Marie Paule Evelyne, 2e Vice-président, Carrefour ITECH (Yaoundé)
- MOFIRO Rahinatou, Commissaire aux Comptes, Nkolbisson (Yaoundé)
- AKAME Rose, 2e SG adjoint, Essomba (Yaoundé)
- BONFEU Eric Michel, membre, Ekounou (Yaoundé)
- MVONDO MVOGO Alain, Délégué ANAUMIC Centre, Etoug-Ebe (Yaoundé)
- ONANA ONGUENE Emmanuel, guide, Etoug-Ebe (Yaoundé)
- MVOE Mirabelle, sympathisante, Melen (Yaoundé)
- TCHATCHUENG Henri, conseiller, Tsinga (Yaoundé)
- YOMBI Luc, communicateur, Nkolbisson (Yaoundé)
- ATANGANA MENGUE Martine, trésorière, Olezoa (Yaoundé)
- ESSO EBAH Louis Athanase, sympathisant, Odza 3 (Yaoundé)
- ANGONWI Eveline, sympathisante, Carrière (Yaoundé)
- KENNE Urbain Serge, chargé des projets, Melen (Yaoundé)
- KENGNI TIOMO Daniel, président, Obili (Yaoundé)
- NGONG Peter TONAIN, 1er vice-président, Buea (Sud-Ouest)
- Mme NDEMAZE Pascaline, Représentante Délégué Régional Affaires Sociales-Centre,, Mendong (Yaoundé)
- SIDJUI Emma Brigitte, sympathisante, Obili (Yaoundé)
- TCHUENTE Leonel Joël, secrétaire général, Tsinga (Yaoundé)
Ont été excusés, Mme GODWIN Carine née NGATSI, première SGA de l’ANAUMIC, absente pour des raisons indépendantes de sa bonne volonté, ainsi que Colince TCHAGOP MEUTCHEUM, Robert TADADJEU et Silvice TCHOUAGOUA, délégués de l’ANAUMIC pour la région de l’Ouest et Hermine NGUEUMO membre, tous empêchés.



photo

>voici une autre vue des participants


photo

>Une photo des participants prise de l'arrière


3- Ordre du jour

L’ordre du jour proposé par le Bureau Exécutif, puis amendé et adopté par l’Assemblée générale, comportait les articulations suivantes :
1- Prière suivie de l’exécution de l’hymne national
2- Vérification du quorum et désignation du rapporteur général
3- Présentations individuelles
4- Mot du Président de l’ANAUMIC
5- Relecture des Statuts et règlement intérieur de l’ANAUMIC
6- Mise sur pied des commissions des différents projets de l’ANAUMIC
7- Contributions au fonctionnement des différentes commissions
8- Approbation des nominations
9- Divers (Programmation de la prochaine séance) et fin des travaux de l’Assemblée générale

4- Synthèse des discussions

4-1- Prière
Après avoir introduit la séance, Leonel TCHUENTE, modérateur des travaux, a passé la parole à M. Daniel KENGNI TIOMO pour conduire la prière. Au cours de ce moment de dialogue avec le Maître du ciel et de la terre, il a d’abord été question de lui dire toute la gratitude des membres pour avoir rendu possible la tenue de cette assemblée générale. Aussi, Daniel TIOMO a demandé que Le Dieu Tout-Puissant nous assiste et nous guide dans la bonne direction. Par ailleurs, en remerciant le Seigneur d’avoir permis ces retrouvailles, le guide de prière a imploré sa grâce afin que tous les invités retournent sains et saufs chez eux.

4-2- Vérification du quorum et désignation d’un Rapporteur général
a) A propos du quorum
En vertu des dispositions de l’article 23 des Statuts de l’ANAUMIC, le modérateur a procédé à la vérification du quorum, sous le contrôle de l’assemblée. Ainsi, il a été observé que tous les membres du Bureau exécutif de l’ANAUMIC étaient présents, à l’exception de la Secrétaire générale adjointe. De plus, on a noté la présence de pas moins de 4 sympathisants. Le modérateur est donc parvenu à la conclusion suivante : « le quorum est atteint et l’AG peut commencer ».
b) Rapporteur général
Pour ce qui est de la désignation du rapporteur général des travaux de l’AG de l’ANAUMIC, le président de séance a proposé aux participants de confier la tâche à M. Urbain Serge KENNE, Chargé des projets au sein de cette association. Cette proposition a été validée à l’unanimité des membres. Toutes les conditions de démarrage de la séance étant remplies, il était temps d’exécuter le chant patriotique.

c) Exécution de l’Hymne national
Avant d’entrer de plain pied dans les travaux, les participants se sont levés pour chanter le refrain de l’hymne national du Cameroun. Ce n’est qu’après cet exercice patriotique que l’on est passé aux présentations individuelles.

4-3- Présentations individuelles
Dans ce chapitre, il était question pour chaque personne présente de décliner son identité et sa fonction. Au total, on a fait la ronde des dix-huit personnes présentes. Il est important de souligner qu’au cours de cette séquence, les membres de l’ANAUMIC ont été heureux d’avoir parmi eux, Mme DEMAZE Pascaline, émissaire de Mme le Délégué Régional des Affaires Sociales pour le Centre, représentant notre ministère de tutelle. Une fois la présentation individuelle des participants effectuée, M. Daniel KENGNI TIOMO est revenu sur scène en tant que président de l’ANAUMIC pour payer sa dette de civilité envers les participants.



photo

On voit la représentante du DRAS centre, le vice président, le président et le secrétaire général de l'Anaumic


4-4- Mot de bienvenue
Dans son propos de circonstance, le président de l’ANAUMIC a d’abord souhaité aux participants une chaleureuse bienvenue dans les locaux de Christian Renaissance School. Il a également émis le vœu que chacun retourne chez lui paisiblement à la fin des travaux. Par la suite, il a invité les membres à saisir les enjeux des activités qui se pointent à l’horizon et à apporter leur pierre à leur réussite. C’est par une phrase prophétique que Daniel KENGNI TIOMO a achevé son mot liminaire : « participons, participez, car l’avenir des TIC est de notre côté », a-t-il martelé. L’articulation suivante a été consacrée à la relecture des textes fondateurs de l’ANAUMIC.

4-5- Relecture des Statuts et du règlement intérieur de l’ANAUMIC
La date du 13 juillet 2013 rentrera dans l’histoire de l’ANAUMIC comme étant celle de la première révision des statuts et règlement intérieur de cette association. En effet, la décision du Bureau exécutif de soumettre ces textes à l’amendement de l’AG a été largement justifiée non seulement par les coquilles à élaguer, mais surtout par la nécessité d’une mise à jour de certains concepts aujourd’hui dépassés (comme celui de province), eu égard au récent changement de la dénomination de cette unité administrative (désormais on parle de région). Dans ce chapitre, le rapporteur général s’est fait le devoir de lire pour les membres de l’ANAUMIC, les deux textes réglementaires en notant au fur et à mesure, les amendements de l’Assemblée, article par article. Au terme ce travail, les statuts et le règlement intérieur de l’ANAUMIC ont été minutieusement réexaminés, révisés et adoptés.

4-6-Mise sur pied des commissions des différents projets de l’ANAUMIC
Dans cette rubrique, le rapporteur général a procédé à la lecture des propositions du Bureau exécutif relatives à la nomination des membres des commissions à mettre sur pied pour assurer le succès des deux projets phares de l’ANAUMIC pour l’exercice 2013, à savoir le Projet pilote de sensibilisation et de vulgarisation des TIC adaptées aux aveugles du département du Noun, région de l’Ouest Cameroun, et le Projet de projection d’un film audiodécrit pour les aveugles de la capitale politique du Cameroun (Yaoundé). Cette lecture a été suivie par le renforcement des différentes équipes par l’introduction de nouveaux membres. En fin de compte, la configuration des différentes commissions devant garantir le succès des grands projets de l’ANAUMIC pour cette année en cours est la suivante :
Supervision Générale : M. Daniel KENGNI TIOMO et M. Peter TONAIN NGONG
1- Commission d’organisation de l’atelier pilote de sensibilisation et de vulgarisation des TIC adaptées aux aveugles du Noun, à Foumban.
Président : Leonel Joël TCHUENTE
Membres : Rahinatou Mofiro ; Urbain Serge KENNE ; Colince Apollinaire TCHAGOP MEUTCHEUM (Délégué Régional ANAUMIC Ouest) ; Rose AKAME ; Emma Brigitte SIDJUI et Mirabelle MVOE.
2- Commission d’organisation de la séance de projection de l’audiodescription dans la ville de Yaoundé.
Présidente : Marie Paule MINYEM
Membres : Martine ATANGANA MENGUE ; Rose AKAME ; Alain MVONDO MVOGO et Théophile KEMMEGNE KOUAM.
3- Commission de la Communication.
Président : Luc YOMBI
Membres : Leonel TCHUENTE ; Martine ATANGANA MENGUE ; Michel BONFEU ; Louis Athanase ESSO EBAH ; Eveline ANGONWI et Rahinatou Mofiro.
4-7- Contributions au fonctionnement des différentes commissions
Sur ce point, il a été rappelé, à des fins utiles, que les moyens de fonctionnement de chaque commission doivent êtres issus des contributions de toute nature des membres et sympathisants de l’ANAUMIC. Le président de séance a demandé à chaque président de commission de faire une proposition de budget pour le fonctionnement de sa commission.
Des interventions des trois principaux responsables de commissions, il est ressorti qu’il faudra un budget de 30 000 Francs CFA pour que les objectifs fixés par chaque commission soient atteints. Soit un budget total de 90 000 Francs CFA. Pour mobiliser ces fonds, l’assemblée a décidé que tout membre de l’ANAUMIC, où qu’il se trouve, présent ou absent à cette AG, doit apporter son effort de guerre.
Les membres ont démocratiquement fait des propositions de contribution, dont 5000FCFA pour certains et 4000 FCFA pour d’autres. Pour couper la poire en deux, le taux de contribution à verser par chaque membre de l’ANAUMIC arrêtée est de 4000 FCFA.
La date limite de versement des contributions a été fixée pour la fin du mois de juillet 2013. Cette proposition a été entérinée par la représentante du délégué Régional des Affaires Sociales pour le Centre, dont la suggestion a été bien accueillie. Séance tenante, le président a ouvert le bal en versant la moitié de sa quotte part, soit 2000 FCFA.
En définitive, le Président de l’ANAUMIC a précisé qu’il reviendra à chaque commission de programmer ses rencontres.
Par ailleurs, il est à préciser que ces contributions ne concernent que les frais liés au fonctionnement des commissions. Pour mémoire, les coûts totaux des deux projets susmentionnés ont été arrêtés dans les projets dûment élaborés, à savoir : 760 000 FCFA pour le Projet Pilote TIC adaptée et 250 000FCFA pour le Projet de projection d’un film audiodécrit pour non voyants.
De plus, il convient de souligner pour le compte des contributions, le versement des frais de cotisations annuelles par quelques membres, soit 500F par Membre. Il s’agit de : BILODI Crépin, PETGA Guy Bermondo, TCHOUAGOUA Silvice, TADADJIO Robert, ESSO EBAH Louis Athanase et ANGONWI Eveline. Au total, les contributions au titre des inscriptions on donné 3000 FCFA (soit 1000 FCFA perçus avant l’AG et 2000 perçus séance tenante).



photo

Photo de la Représentante du DRAS centre, du Vice président, du Président et du Secrétaire général de l'Anaumic


4-8- Approbation des nominations
Dans cette rubrique, il a essentiellement été question de passer en revue les différentes nominations. A ce titre, Rahinatou MOFIRO, a été confirmée au poste de Commissaire aux comptes de l’ANAUMIC, en remplacement de M. TCHIO Cyrille, indisponible.
Dans la foulée, M. TCHAGOP MEUTCHEUM Colince Apollinaire a également été confirmé dans sa fonction de Délégué Régional ANAUMIC pour la région de l’Ouest.
Pour ce qui est des nouvelles nominations, Messieurs OJONG Amstrong et AKEMBOM Emmanuel ont été nommés respectivement délégués de l’ANAUMIC pour les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. De même, Mme TCHOUAGOUA Silvice et M. TADADJIO Robert ont se sont vus confiés les tâches respectives de délégué d’antenne ANAUMIC pour les départements de la MIFI et de la MENOUA.
Toutes ces nominations ont été approuvées par l’Assemblée. En guise de perspective, le conseiller de l’ANAUMIC a suggéré au Bureau exécutif de contacter Monique PENDA pour les besoins de représentation de notre association dans la région du Littoral. C’est donc une affaire à suivre.
4-9- Mot de la représentante du Délégué Régional des Affaires Sociales/Centre
Avant d'amorcer les divers, le président de séance a donné la parole à Mme NDEMAZE Pascaline, représentante du DRAS Centre. Dans son propos, notre hôte n’a pas caché son émotion au vu des projets de l’ANAUMIC. Par conséquent, elle a encouragé les membres, en leur demandant d’aller de l’avant. Aussi, elle a justifié sa présence par le fait que le MINAS voudrait connaître se qui se fait dans cette association, pour juger de l’opportunité de lui apporter son appui. En termes d’appréciation, elle a précisé que « ce que vous faites, ce n’est pas donné à n’importe qui », arrachant ainsi les ovations des participants. Pour ce qui est des conseils, Mme NDEMAZE a suggéré au bureau exécutif d’insister sur le lobbying. Elle a ensuite exhorté tous les membres à mettre la main à la patte. En ses propres termes elle a énoncé ce qui suit : « il faut seulement joindre vos voix à celle de votre président et vous verrez ».
4-10- Divers (programmation de la prochaine séance)
Les divers ont donné lieu aux réactions des membres. Ainsi, M. MVONDO est intervenu pour poser une doléance relative à un dossier de demande d’un Laptop déposé au MINAS (mais n’ayant pas eu de suite), et au problème de délivrance d’une attestation de formation des aveugles en informatique au Centre de Formation à l’Informatique Adaptée à la Déficience Visuelle (CFIADV). Réagissant à cette doléance, le président de l’ANAUMIC a fait une annonce fortement applaudie : « Dans deux semaines, M. Mvondo aura un Laptop. Ce que je dis est pertinent. Prenez ça au sérieux ». Le président a d’ailleurs saisi cette opportunité pour rappeler à l’assistance que l’ANAUMIC est née pour apporter des réponses à de telles difficultés et que les démarches, avec le soutien de l'État et des âmes de bonne volonté, permettra à l'ANAUMIC d'atteindre ses nobles missions. « Nous sommes là pour aider l’Etat », a-t-il ajouté.
En outre, Luc YOMBI, communicateur de l’ANAUMIC a sollicité et obtenu la parole, pour implorer le MINAS, à travers sa représentante, de tenir compte des besoins en matériel informatique des non voyants lors de la traditionnelle cérémonie du 03 décembre.
Dans un autre registre, Rose AKAME a informé les membres de l’offre gracieuse des lunettes optiques et de soleil par la présidente du mouvement Charité optique. Au finish, c’est sur une note positive que la séance a été levée. « Les bonnes choses arrivent », a dit le président de l’ANAUMIC.



photo

Photo du Président et du Secrétaire Général faisant usage d'ordinateur portable


5- Conclusion
Après plus de 4 heures de temps, la séance est arrivée à son terme, à la satisfaction générale des participants. La date de la prochaine AG a été arrêtée pour la fin d’année 2013, conformément aux dispositions des statuts. Le lieu probable de sa tenue sera encore le Collège « Christian Renaissance School » d’Obili à Yaoundé, en attendant que l’ANAUMIC ait son siège.
Les travaux se sont achevés aux environs de 16H par un repas partagé en toute convivialité.
Fait à Yaoundé, le 13 juillet 2013.


Le Rapporteur Général

Le Président de l'Anaumic-Président de séance



RAPPORT DE LA PREMIERE REUNION DU BUREAU EXECUTIF du (Yaoundé-Obili / Christian Renaissance School)16 mars 2013


photo

une photo prise pendant la première réunion du bureau de l'association<


1- Introduction
L’an 2013 et le 16 du mois de mars, s’est tenue dans l’enceinte du Collège Christian Renaissance School, sis au quartier Obili (Yaoundé), la 1ère réunion du Bureau Exécutif de l’ANAUMIC.
La séance était présidée par M. Peter NGONG TONAIN, Vice-président de cette association.

2- Participants

Prenaient part à cette réunion les membres du Bureau Exécutif de l’ANAUMIC ainsi que quelques membres du bureau élargi; il s’agit notamment des personnes ci-après :
KENGNI TIOMO Daniel, président, Obili (Yaoundé)
NGONG Peter TONAIN, 1er vice-président, Buea
MINYEM Marie Paule Evelyne, 2ème vice-président, Carrefour ITECH (Yaoundé)
TCHUENTE Leonel Joël, secrétaire général, Tsinga (Yaoundé)
GODWIN Carine née NGATSI, 11er S.G. adjoint, Nkongsamba
ATANGANA MENGUE Martine, trésorière, Olezoa (Yaoundé)
TCHATCHUENG Henri, conseiller, Tsinga (Yaoundé)
KENNE Urbain Serge, chargé des projets, Melen (Yaoundé)
MOFIRO Rahinatou, membre actif, Nkolbisson (Yaoundé)
AKAME Rose, 2ème S.G. adjoint, Essomba (Yaoundé)


3- Ordre du jour

L’ordre du jour tel qu’amendé et adopté comportait les articulations suivantes :
A- Forum interne de formation sur l’appropriation des missions de l’ANAUMIC
- 1 Prière
- 2 Présentations individuelles
- 3 Ateliers de formation
- 4 pause
B- Réunion du Bureau Exécutif
5- Mot de bienvenue du Président de l’ANAUMIC
6- Lecture du rapport de l’Assemblée générale élective
7- Rapport des activités ponctuelles menées par le Bureau Exécutif pendant les trois derniers mois, suivi des débats
8- Identification des activités à mener pendant les trois mois à venir
9- Trésorerie
10- Divers (Programmation de la prochaine séance)

4- Synthèse des discussions

4-1- Prière

Après avoir introduit la séance, le modérateur a passé la parole à Mme Carine GODWIN afin qu’elle place la réunion sous la protection du Père Céleste.
Dans la foulée, celle-ci a confié cette réunion au Seigneur afin que tout soit dirigé par Lui, que les objectifs de l’ANAUMIC soient atteints, et que tous ceux qui se sont déplacés rejoignent leur domicile sans heurt.

4-2- Présentations individuelles

Se connaître est important mais connaître l’autre est formidable.
Dans le but de favoriser l’interconnaissance entre les membres du Bureau Exécutif, chaque membre présent s’est présenté en donnant son nom, sa fonction au sein du Bureau Exécutif et sa ville de résidence.

4-3- Formation

Une fois la présentation individuelle des participants effectuée, M. Urbain Serge KENNE, Chargé des projets, a pris la parole afin d’animer l’atelier de formation, dans le cadre du forum interne.
Il s’est agi d’une part de présenter l’état des lieux du handicap dans le monde, en Afrique et au Cameroun en mettant l’accent sur la problématique de la fracture numérique, et d’autre part d’imprégner les membres de l’ANAUMIC sur l’origine de l’ANAUMIC et la différence qui existe entre elle et les autres associations spécialisées pour déficients visuels déployées sur le triangle national camerounais.
C’est ainsi que nous avons découvert qu’il y avait une panoplie d’associations qui regroupent les handicapés visuels au Cameroun entre autres l’ANAC, le CJARC, le CREFISAC, le CAMVE, etc.
La plupart de ces organisations ont pour principal objectif de s’occuper de l’insertion sociale des personnes déficientes visuelles, selon une approche globale.
L’ANAUMIC quant à elle, a choisi de s’intéresser à un domaine spécifique, celui des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), notamment de l’informatique.
Dans cette perspective, l’exposé du Chargé des projets a permis de montrer que l’ANAUMIC se veut une structure révolutionnaire dans laquelle tout repose sur l’utilisation du matériel informatique adapté à la déficience visuelle à l’instar des ordinateurs, des téléphones portables, des montres, etc.
Pour ce faire, elle entend valoriser l’audiodescription et promouvoir la vocalisation des outils divers relevant de la société de l’information.
Cette intervention a pris fin avec la présentation du plan d’action annuel de cette association.
Au terme de son exposé, M. Urbain Serge KENNE a été félicité par les participants qui y ont appris beaucoup.
En revanche, les uns et les autres ont tenu à dire un mot en guise de commentaire sur le plan d’action.
Prenant la parole en premier, Rahinatou MOFIRO a estimé que les moyens financiers prévus pour la couverte médiatique étaient insuffisants pour permettre à l’ANAUMIC d’atteindre ses objectifs.
Peter NGONG TONAIN pour sa part a soutenu qu’il faut travailler sur le plaidoyer pour atteindre nos objectifs.
L’intervention du Conseiller, Henri TCHATCHUENG visait à clarifier le statut du Centre National de Réhabilitation des Handicapés, Cardinal Paul Emile Léger, qui pour l’heure, n’est pas fonctionnel pour les déficients visuels.
Réagissant à ce propos, Daniel KENGNI TIOMO a signalé que ledit centre est déjà ouvert aux non-voyants.
Dans l’ensemble, on a noté que beaucoup reste à faire pour permettre à l’ANAUMIC d’atteindre ses objectifs.

4-4- Pause

Pour se refaire les forces avant de poursuivre le programme de la journée, une pause de 15 minutes a été accordée aux participants.
Pendant cet espace, chacun a eu droit à un casse-croûte.
Immédiatement après, la réunion du Bureau Exécutif est intervenue.

4-5- Mot de bienvenue du Président

Sur ce chapitre, M. Peter NGONG a passé la parole au Président, M. Daniel KENGNI TIOMO pour un mot d’ouverture.
Dès l’entame de son propos, le Président a invité les participants à reprendre en cœur le slogan de l’ANAUMIC, à savoir : autonomie – justice – entraide.
Puis, il a souhaité la bienvenue à tous.
Il a recommandé l’unité des membres de l’ANAUMIC pour favoriser la redynamisation de cette association.

4-6- Lecture du rapport de l’Assemblée générale élective

Le Secrétaire général, M. Léonel TCHUENTE, a passé la parole à son adjoint, Mme Carine Godwin pour qu’elle présente le compte rendu de la dernière assemblée générale élective.
Ce rapport a donc été lu.
Au terme de cette lecture, quelques amendements ont été faits :
- Henri TCHATCHUENG a signalé l’omission d’un montant de 5000F qui avaient été versés mais non mentionné dans le rapport, le réajustement a immédiatement été fait ;
- Peter NGONG a suggéré que l’ANAUMIC ait des délégués dans toutes les régions du pays.

4-7- Rapport des activités ponctuelles menées par le Bureau Exécutif pendant les trois derniers mois, suivi des débats

Sur ce point, M. Leonel TCHUENTE a présenté les activités menées par l’ANAUMIC durant les trois derniers mois.
Ces activités sont libellées comme suit :
- Rencontre entre Rose AKAME, Leonel TCHUENTE et Daniel KENGNI TIOMO pour la présentation des objectifs et du plan d’action ;
- Préparation et dépôt d’une lettre de remerciements au principal du Collège Christian Renaissance School;
- Le Secrétaire Général de l’ANAUMIC et Rahinatou MOFIRO ont pris part à un débat à la radio portant sur les TIC et les déficients visuels ;
- Le Président et le Secrétaire général ont déposé un courrier à L et F Computer de même qu’à Genesis Telecare mais aucune suite n’a été obtenue à ce jour;
- Un exemplaire du rapport de l’Assemblée générale élective a été déposé par le Secrétaire général au MINAS ; par Rahinatou MOFIRO à IAI-Cameroun ;
- Des courriers ont été expédiés au MINPOSTEL, au CNRH, à la Sous-préfecture de Yaoundé 3ème, à l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC) et à MTN Cameroun ;
- Le Président et le Secrétaire général sont passés à l’émission « CRTV m’accompagne » le 13 février 2013, pour sensibiliser la communauté nationale et internationale sur l’existence de l’ANAUMIC, ses missions et ses enjeux ;
- Une semaine après, une délégation de quatre membres de l’ANAUMIC, répondant à une invitation adressée à notre association par Solidarité Technologique, à pris part le 20 février à la cérémonie d’inauguration du Centre de recyclage des outils électroniques et informatiques à Ewonkang, village situé à environ 20 km de Yaoundé ;
- Quatre non voyants ont bénéficié des interventions d’assistance en informatique adaptée à la déficience visuelle ;
- Rahinatou MOFIRO, le Président et le Secrétaire général ont rencontré le Ministre délégué aux Transports et les élites du Noun, le mardi 12 mars 2013, dans le cadre du projet pilote de sensibilisation des aveugles du Noun à l’informatique adaptée.
Cette rencontre s’est tenue en prélude à une descente qui sera effectuée par l’ANAUMIC dans le Noun dans les mois à venir.

4-8- Identification des activités à mener pendant les trois mois à venir

Dans cette rubrique, il a essentiellement été question de passer en revue les activités à mener dans le court terme.
Les principales retenues ont été les suivantes :
- Déplacement de l’ANAUMIC pour le Noun à l’effet de sensibiliser les aveugles, familles et amis de non voyants sur l’importance de l’informatique adaptée à la déficience visuelle.
En tant qu’originaire de la localité, Rahinatou MOFIRO s’est proposée d’offrir un logement aux membres de l’ANAUMIC qui feront le déplacement de Foumban.
- Une séance de projection de films audiodécrits est envisagée pour le mois de septembre 2013, en espérant que les films seront déjà disponibles à cette période.
- Prendre attache avec l’association dénommée Cercle de Charité Optique qui désire avoir le contact de l’ANAUMIC. Le président a instruit le SG de suivre ce dossier et de fournir à Rose AKAME toutes les informations nécessaires à ce sujet.
- Continuer dans la sensibilisation et la recherche des partenaires.
- Participer aux émissions télévisées pour poursuivre la sensibilisation.
- Participation des femmes de l’ANAUMIC à une émission sur la chaîne de télévision Vision4.

4-9- Proposition de nominations à divers postes (échanges/recommandations)

D’entrée de jeu, une petite réflexion a eu lieu sur le profil que doit avoir un délégué régional de l’ANAUMIC. S’appuyant sur l’adage selon lequel « petit à petit l’oiseau fait son nid », il a été convenu qu’on n’a pas besoin d’avoir une maîtrise de l’outil informatique adapté pour être délégué régional de l’ANAUMIC.
Il faut juste de la volonté et du dynamisme et le reste viendra seul.
- Par ailleurs, il a été constaté que le Commissaire aux comptes récemment élu est très pris et ne peut plus assumer ses fonctions, sur le champ, il a été remplacé par Rahinatou MOFIRO, dont le choix à ce poste a été applaudi à l’unanimité des participants.
- Dans ce chapitre de proposition des nominations, Monsieur Collinse TCHAGOP a été nommé délégué régional de l’ANAUMIC pour l’Ouest ;
- Il a aussi été décidé que Peter NGONG, le Vice-président de l’ANAUMIC, devra coordonner les activités des délégués régionaux des deux antennes des régions anglophones en attendant le choix des délégués desdites régions.
Il faut relever que ce n’était jusque là que des propositions, sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale, comme le stipulent les statuts.

4-10- Trésorerie

En ce qui concerne le volet financier de cette réunion, la parole a été donnée à Martine MENGUE pour faire état de la situation financière de l’ANAUMIC.
Avant d’en arriver là, le Conseiller est intervenu pour préciser que ce travail devrait en principe revenir au Commissaire aux Comptes.
Pour lui, le rôle de la trésorière est juste de garder de l’argent, et c’est au Commissaire aux comptes que revient la tâche de présenter le bilan financier.
Il a aussi été recommandé à la trésorière de toujours délivrer les reçus de toutes les activités menées.
Prenant finalement la parole, Martine MENGUE a signalé que les inscriptions ont donné un montant de 9000F tandis que 1500F ont été extraits de cette somme.
A titre d’appui spécial, Marie Paule MINYEM a offert une contribution volontaire de 2000F.

4-11- Divers

Dans cette rubrique, NGONG Peter a décidé de prendre en charge la conception du logo et du cachet de l’ANAUMIC.
Dans la même lancée, Henri TCHATCHUENG a promis d’offrir à l’association une agrafeuse.

5- Conclusion
Après plus de 4 heures de temps, la séance est arrivée à son terme, à la satisfaction générale des participants.
La date de la prochaine réunion du Bureau Exécutif a été arrêtée pour le samedi 22 juin 2013, au Collège dénommé « Christian Renaissance School » d’Obili à Yaoundé, en attendant que l’ANAUMIC ait son site qui lui est propre.
Les travaux se sont achevés aux environs de 15H par un repas partagé en toute convivialité.
S’en est suivi une pluie de bénédiction qui s’est abattue sur les lieux, ce qui a empêché les participants de se séparer brutalement, et leur a permis en revanche de mieux se connaître et de consolider leurs liens.
Fait à Yaoundé, le 16 mars 2013.
Fait à Yaoundé, le 16 mars 2013.



La Secrétaire Générale Adjointe,Mme GODWIN Carine née NGATSI KENFACKM

Le Président de l’ANAUMIC, Mr KENGNI TIOMO Daniel



RAPPORT DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 12 JANVIER 2013 par Urbain Serge KENNE


1- Introduction
Les travaux de la première assemblée générale élective de l’Association Nationale des Aveugles Utilisateurs du Matériel Informatique du Cameroun (ANAUMIC) se sont tenus à Yaoundé, le samedi 12 janvier 2013, dans les locaux du Collège Christian Renaissance School, situé au carrefour Obili, à côté de Express Union.
Ladite assemblée générale présidée par Monsieur Lucas TEZEMBONG, avait un point central au menu, à savoir l’élection du bureau exécutif, et s’est déroulée selon l’ordre du jour suivant :
- Prière suivi de l’exécution de l’hymne national ;
- Vérification du quorum et désignation du rapporteur général ;
- Lecture du Récépissé de déclaration d’association et du récépissé déclaration de manifestation publique ;
- Mot du Président de l’ANAUMIC ;
Lecture des rapports d’Activités et financier du bureau exécutif de l’ANAUMIC, suivi des débats ;
- Lecture des statuts et règlement intérieur de l’ANAUMIC ;
- Désignation des membres de la commission électorale ;
- Présentation des candidatures et élection du nouveau bureau exécutif de l’ANAUMIC ;
- Passation des documents et signature du procès-verbal des élections ;
- Mot du Président élu de l’ANAUMIC.
C’est après avoir présenté ces points que les travaux proprement dits ont débuté.
2- Synthèse des discussions - Prière suivie de l’exécution de l’hymne national
Les travaux de l’assemblée générale ont débuté à 11h00 précises par une prière dite par Monsieur Daniel KENGNI TIOMO, qui a remercié le Seigneur d’avoir permis que nous puissions nous rassembler, tout en lui recommandant les travaux de cette assemblée générale. La parole a ensuite été remise au Président de séance qui a sur le champ entonné le chant patriotique du Cameroun. Après ce moment d’exécution de l’hymne national, les travaux se sont poursuivis, permettant d’effectuer les vérifications d’usage prévues par les statuts de l’ANAUMIC.

- Vérification du quorum et désignation du rapporteur général
Par la suite, la vérification du quorum a été faite selon les dispositions de l’article 12 des statuts de l’ANAUMIC, qui a été d’ailleurs lu à l’assemblée.
Cette vérification étant faite, le président de séance a procédé à la désignation du rapporteur général des travaux.
Dans cette veine, Monsieur Serge KENNE a été désigné par le président de l’ANAUMIC comme rapporteur général des travaux.

- - Lecture du Récépissé de déclaration d’association et du récépissé déclaration de manifestation publique
Dès sa désignation, le rapporteur général est entré en fonction.
Sa première tâche a consisté à assurer la lecture du récépissé de déclaration d’association et du récépissé de déclaration des travaux de l’Assemblée Générale, délivrées respectivement par le Préfet du Mfoundi, le 28 octobre 2008 et par le sous-préfet de Yaoundé III, le 07 janvier 2013.
Dès lors, la légalité de ces travaux a été établie.

- Mot du Président de l’ANAUMIC

Le président de l’ANAUMIC a ensuite pris la parole pour remercier tous les participants d’avoir répondu présent à l’invitation à eux adressée pour les travaux de cette assemblée.
Il a exhorté la prochaine équipe du bureau exécutif qui sera mise sur pied au terme de ces travaux, d’être dynamique et de travailler d’arrache pied afin que l’ANAUMIC puisse atteindre ses objectifs.
Pour clore son propos, Lucas TEZEMBONG a insisté sur la nécessité d’instaurer un climat de discipline dans le groupe.
Il a également souhaité que se consolide la soudure des membres, selon ses propres termes, seule gage d’un véritable succès.

- Lecture des rapports d’Activités et financier du bureau exécutif de l’ANAUMIC, suivi des débats
Sur ce point, la parole a une fois de plus été donnée au Rapporteur pour livrer la teneur du rapport annuel des activités menées par l’ANAUMIC au cours de l’exercice 2008-2009. Au terme de cet exercice, l’on est entré dans la phase des débats.
D’entrée de jeu, les participants ont relevé l’absence du bilan financier.
Réagissant aux remarques de l’assemblée, le Président et le Secrétaire général du bureau sortant ont fait valoir que cette absence de bilan financier s’expliquait par le fait que ledit bureau n’avait pas eu de subvention durant son mandat ; l’argent sortait de nos poches, ont-ils martelé. Ces arguments n’ont pas pu convaincre les participants qui à leur tour ont noté qu’étant donné qu’il y a eu malgré tout des dépenses, le bureau sortant devait fournir, à l’équipe élue, le bilan financier de leurs activités.
Sur ce point, le président a promis de présenter, lors de la prochaine assemblée générale, le bilan de toutes les dépenses effectuées durant son mandat.
Il reste que l’assemblée a constaté qu’entre décembre 2009 et décembre 2012, l’ANAUMIC n’a pas fonctionné.
Il y a donc eu une longue période d’inactivité en raison non seulement d’un manque de moyens financiers, mais surtout de l’inertie du grand nombre des adhérents.
A cela, s’ajoute le fait que toutes les demandes de soutien n’avaient connu aucune suite favorable.
Aux dires de Lucas TEZEMBONG, l’association a failli se réduire au Président et au SG.
En fin de compte, les membres ont, à l’unanimité, formulé le vœu que l’équipe nouvelle soit vraiment dynamique pour que l’ANAUMIC ait l’aura qu’elle mérite.
On pourrait dire sans exagération aucune que ce moment a permis de faire une véritable autopsie de l’ANAUMIC.
Dans la foulée, le président de séance a présenté la genèse de l’ANAUMIC pour faire comprendre aux nouveaux membres la raison d’être de cette association.
Monsieur Théophile KEMMEGNE a demandé combien de membres comptait l’ANAUMIC et quels étaient les rapports de l’ANAUMIC avec les autres associations pour déficients visuels.
Le président a répondu que l’ANAUMIC ne s’était pas encore rapproché des autres associations et qu’elle restait ouverte.
Quant au nombre de membres qui constitue l’ANAUMIC, le Secrétaire général a relevé que l’ANAUMIC comptait environ vingt (20) membres comme indiqué dans la liste des participants à la première assemblée constitutive.
Martine ATANGANA MENGUE a demandé si la mort de l’ANAUMIC ne se justifiait pas par le fait que le président soit allé résider à l’Ouest.
Le président a rétorqué que l’ANAUMIC n’était pas morte et se portait bien.
Alain ATANGANA, nouveau membre de l’ANAUMIC, a demandé aux membres du bureau de se présenter, puisque étant non-voyant, il ne savait pas vraiment à qui il avait affaire ; ce qui a été fait.
C’est sur ce point qu’ont achoppé les débats.

- Lecture des statuts et règlement intérieur de l’ANAUMIC
Après ces débats, les travaux se sont poursuivis par la lecture des statuts et du règlement interrieur de l’ANAUMIC, par le rapporteur général.
Les participants ont saisi cette opportunité pour mieux s’imprégner des textes réglementant la vie de cette organisation.
Il était désormais opportun de mettre sur pied l’équipe directrice des opérations de vote.

- Désignation des membres de la commission électorale
La désignation des membres de la commission électorale a été faite par le président sortant de l’ANAUMIC, président de séance.
Ceux-ci étaient constitués comme suit :
- TCHATCHUENG Henri, Président
- KEMMEGNE KOUAM Théophile, Rapporteur
- YOMBY Luc, Membre
- MOFIRO Rahinatou, membre.

- Présentation des candidatures et élection du nouveau bureau exécutif de l’ANAUMIC
Une seule liste a été présentée à la commission électorale et avait pour tête de liste monsieur Daniel KENGNI TIOMO.
Prenant la parole, le président de la commission électorale s’est présenté à l’Assemblée comme un homme rigoureux et impartial.
Par la suite, il a demandé à tous les candidats de la liste déposée de payer leur cotisation à hauteur de 500 FCFA pour les aveugles, et 1000 FCFA pour les valides, conformément au règlement intérieur de l’ANAUMIC.
Ce n’est qu’après s’être acquitté de ces frais, soit 5000 Francs CFA, qu’on a procédé au vote.
Pour ce faire, Henri TCHATCHUENG a demandé à Monsieur KENGNI TIOMO, seul candidat en lice, de se présenter à l’assemblée.
Ainsi, après une brève présentation des différents activités menées dans diverses associations, Monsieur KENGNI a présenté de manière succincte les projets qu’il comptait mener s’il était porté à la tête de l’ANAUMIC notamment :
poursuivre les actions menées par la précédente équipe, engager des séries de plaidoyers auprès des institutions qui s’occupent des technologies de l’information et de la communication au Cameroun, poursuivre la sensibilisation du grand public à travers des conférences, l’appui matériel et technique aux aveugles, la culture de la cinématographie chez les déficients visuel à travers l’audio description, entre autres.
Le vote s’est ensuite déroulé conformément aux dispositions arrêtées par la commission électorale, et tous les membres présents y ont pris part.
A la fin de cette opération, la liste déposée sur la table de la commission électorale a été élue avec 100 % de voix.
Le nouveau bureau exécutif de l’ANAUMIC pour un mandat de deux ans est donc constitué comme suit :
- Président: KENGNI TIOMO Daniel (aveugle)
- 1er vice-président: NGONG Peter Tonain (aveugle)
- 2ème vice-président: MINYEM Marie Paule Eveline (aveugle)
- secrétaire général: TCHUENTE Léonel Joël (aveugle)
- 1er secrétaire général adjoint: NGATSI Carine (clair-voyante)
- 2ème secrétaire général adjoint: AKAM Rose (aveugle)
- trésorier: ATANGANA MENGUE Martine (aveugle)
- commissaire aux comptes: TCHIOH Cyrille Vincent (clair-voyant)

- Passation des documents, signature du procès-verbal des élections et mot du Président élu de l’ANAUMIC
Après l’opération de vote, les documents officiels de l’ANAUMIC ont été remis au nouveau président élu, par le président sortant, sous la supervision du président de la commission électorale et dans une ambiance chaleureuse.
Puis, le rapporteur et le président de la commission électorale, ainsi que le président de séance ont procédé à la signature du procès-verbal des élections (voir en annexe : procès verbal des élections).
Le nouveau président élu, Monsieur Daniel KENGNI TIOMO a ensuite pris la parole pour remercier toute l’Assemblée pour cette marque de confiance.
Ensuite, il a proposé, séance tenante, la nomination de certaines personnes à des postes de responsabilité.
Cette proposition a été validée par l’assemblée.
Dans cette lancée, les personnes ci-après ont été promues à divers postes :
- Monsieur ATANGANA ABESSOLO Pierre, Délégué de l’ANAUMIC pour la Région de l’Est ;
- Monsieur MVONDO MVOGO Alain, Délégué Régional de l’ANAUMIC pour la région du Centre ;
- Monsieur YOMBY Luc, Communicateur de l’ANAUMIC ;
- Monsieur KENNE Urbain Serge, Chargé des projets au sein de l’ANAUMIC ;
- Messieurs KEMMEGNE KOUAM Théophile et TCHATCHUENG Henri, Conseillers de l’ANAUMIC.

3- Conclusion
A la fin des travaux, une collation a été offerte à tous les membres présents par la nouvelle équipe dirigeante de l’ANAUMIC.
Et avant de clore cette assemblée générale, le principal du Collège Christian Renaissance School est intervenu pour félicité l’ANAUMIC pour l’ambiance qui a prévalu pendant les travaux de cette assemblée.
Il a aussi encouragé le bureau élu pour tout ce qu’il compte faire pour améliorer l’accès des déficients visuels à l’outil informatique adapté.
La séance s’est achevée à 14h50.
En guise de prolongation, le nouveau bureau de l’ANAUMIC s’est tout de suite mis au travail, dans le cadre d’une séance ad hoc convoquée par le président et à laquelle ont pris part les membres du bureau.
Ici, il était question de présenter le plan d’action et de recueillir les impressions de chaque membre.
Finis le temps du renouvellement du bureau exécutif de l’ANAUMIC, il est temps de passer à l’action.
Fait à Yaoundé, le 12 Janvier 2013.



Contact


POUR TOUTES VOS DEMANDES, REMARQUES OU SUGGESTIONS, ENVOYEZ UN E-MAIL A :


Association Anaumic_Cliquez ici :


Renseignements complémentaires au :
(+237) 243 56 70 34
699 48 06 88
674 73 57 56
691 83 87 81



Adresse Postale:
B.P. 159
YAOUNDÉ
Cameroun



Retour au Sommaire_